Planification familiale : le plan quinquennal 2021-2025 en phase d’élaboration

108

Le ministre de la santé a donné le coup d’envoi pour l’élaboration du plan national de la planification familiale 2021-2025. La cérémonie de lancement a eu lieu ce jeudi 18 février 2021 à Ouagadougou. Ce plan devra permettre de disposer d’un nouveau référentiel national de planification familiale dans les 5 prochaines années.

L’Intensification des messages sur la planification familiale suivant la segmentation des cibles est l’un des axes prioritaires de l’élaboration du plan national de la planification familiale 2021-2025. A en croire le ministre de la santé, un travail de renforcement de communication est nécessaire pour booster la planification familiale.

« Nous allons travailler pour créer la demande à travers une bonne information sur la contraception à l’endroit des familles. Nous allons également travailler à lever un certain nombre de barrières qui empêchent les personnes d’accéder à la contraception », a laissé entendre le Pr Charlemagne Ouédraogo, ministre de la santé.  Et pour atteindre les résultats escomptés, le ministre de la santé entend employer une approche multisectorielle.

« Nous allons également travailler de façon multisectorielle pour faire en sorte que nous puissions économiser nos énergies et aller dans une approche synergique et holistique. Tout ceci dans le but d’atteindre un objectif escompté qui sera d’améliorer la prévalence contraceptive d’ici les 5 prochaines années », a mentionné le ministre.

Selon la représentante de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), la mise en œuvre de ce plan va contribuer à corriger les insuffisances constatées dans le plan précédent.

« Ce processus comme celui du précédent plan permettra de disposer d’un nouveau référentiel national de planification familial dont la mise en œuvre permettra d’améliorer de façon significative le plan échu » a déclaré Ida Salou Kagoné.

Au cours de cette cérémonie de lancement, les partenaires techniques et financiers ont réaffirmé leur engagement à soutenir l’élaboration du   plan national de la planification familiale 2021-2025.

« Notre accompagnement se situe au niveau de tout le processus. On veillera à ce que tous les groupes cibles qui doivent bénéficier de ce plan puissent véritablement en bénéficier. Une planification familiale bien mise en œuvre est un gage de l’atteinte des objectifs de développement durable. Le principe est de ne laisser personne derrière », a mentionné Alimata Diarra/Nama, représentante de l’OMS et cheffe de file des partenaires techniques et financiers du secteur santé.

Il est prévu des travaux sous forme de présentations suivi d’échanges au cours desquelles les acteurs concernés feront des propositions pour l’élaboration dudit plan.

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !