Plan de réponse humanitaire : 607,9 millions de dollars à mobiliser en 2021

219

Le plan de réponse humanitaire 2021 est désormais connu. Il a été dévoilé ce mardi 9 février 2021 à Ouagadougou. Ce plan vise à fournir des services vitaux et de protection aux personnes les plus touchées par les crises.

3,5 millions de personnes ont besoin d’une assistance d’urgence en cette année 2021. En vue de faire face à cette situation, le ministère en charge de l’action humanitaire a fourni une réponse planifiée qui cible 2,9 millions de personnes dont 52% des femmes, 59% des enfants et 2,2% des personnes vivants avec un handicap.

Le nombre de personnes vulnérables a accrue cette année au regard de l’augmentation budgétaire du plan de réponse humanitaire qui passe de 424 millions de dollars en 2020 à 607,9 millions de dollars en 2021. Pour le ministre en charge de l’action humanitaire, un effort supplémentaire est requise pour combler les besoins en terme d’urgence.

« Il faut une grosse mobilisation et une solidarité agissante. Nous devons dépasser le taux des 72% de l’année dernière parce que nous avons des personnes qui sont dans l’urgence et qui ne peuvent pas attendre », a déclaré Laurence Ilboudo

Les domaines de l’éducation, de la nutrition, de la santé, la sécurité alimentaire, la protection de l’enfant, de l’eau et l’assainissement sont les besoins qui constituent les axes d’interventions du plan de réponse humanitaire 2021. Au-delà de ces axes prioritaires, la réponse d’urgence inclus la question du développement qui selon le ministre est un élément crucial au relèvement de ceux qui sont dans le besoin.

« Nous ne devons pas laisser ces populations dans l’urgence, il faut les aider au relèvement et à la résilience c’est pourquoi nous avons mis le focus sur le nexus humanitaire qui s’entend urgence, développement, sécurité et paix », a mentionné Laurence Ilboudo

Dans la même dynamique, la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Burkina Faso a mis l’accent sur la question de développement dans le plan de réponse humanitaire qui de son point de vue devra contribuer à diminuer le nombre de personnes affectées par les crises.

« L’aide qui sauve des vies doit aller de pair avec une action de développement soutenue par la construction d’une paix durable, pour réduire les besoins futurs », a laissé entendre Metsi Makhetha

Elle a également exhorté les partenaires techniques et financiers à soutenir davantage les personnes en détresse pour leur offrir un niveau de vie meilleur.

« Ce n’est qu’ensemble, en nous dressant contre le dénuement, que nous assurerons la dignité humaine de tous », a déclaré la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Burkina Faso.

Pour sa part, le sous-secrétaire général des Nations Unies aux affaires humanitaires a invité chaque acteur à s’investir pour que ce plan de réponse atteigne les objectifs fixés.

« Il est indéniable que le Sahel dans son ensemble et le Burkina Faso particulièrement peuvent sortir de cette crise et construire un avenir plus pacifique et plus prospère. Cela nécessite une action urgente de notre part à tous », a recommandé Ramesh Rajasingham.

Le plan de réponse humanitaire 2021 cible 6 régions prioritaires que sont le Sahel, le Centre-Nord, le Nord, l’Est, la Boucle du Mouhoun et le Centre-Est.

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !