Soins réadaptatifs: Bientôt un centre de référence à Ouagdougou

Au Burkina Faso, selon le recensement général de la population de 2006, 1, 2% de la population vit avec un handicap. Pour faciliter l’accès aux soins de réadaptation de ces patients, la construction d’un centre national de référence en médecine physique et réadaptation s’est avéré plus que nécessaire.

Bâti sur une superficie d’un hectare et financé à hauteur d’environ 408 millions de F CFA, le centre national de référence en médecine physique et réadaptation dont la pose de la première s’est déroulée ce 25 janvier,  se veut une réponse forte à l’amélioration des besoins spécifiques en soins réadaptatifs.

Le ministre de la santé, Nicolas Méda

Selon le ministre de la Santé, Nicolas Méda, ledit centre comportera les services adéquats pour la prise en charge des personnes en situation de handicap permanent et celles victimes d’incapacités fonctionnelles.

« Plus d’un milliard de personnes vivent avec un handicap soit environ 15% de la population mondiale et près de 200 millions d’entre elles ont de très grandes difficultés fonctionnelles. A ces personnes s’ajoute un nombre plus important de personnes victimes d’incapacité fonctionnelle d’où la nécessité de construire ce centre national pour offrir des soins de santé adéquats aux patients », a expliqué le ministre Nicolas Méda.

Malgré les progrès accomplis dans la prévention et les soins de ces maladies, le ministre a confié que d’autres vecteurs d’incapacité et de handicap sont en pleine croissance. Toute chose qui rend le nombre de personnes handicapées ou en état d’incapacité fonctionnelle en augmentation constante.

Une école supérieure de kinésithérapie

L’ambassadeur de Belgique, Lievens De la Marche

L’ambassadeur de Belgique, Lievens De la Marche a rappelé qu’en plus de la construction de ce centre, une école supérieure de kinésithérapie y sera bâtie dont l’ouverture est prévue pour 2021.

les travaux ont déjà demarrés

« Le centre national de référence sera le lieu principal de stage pour les étudiants de cette école » a indiqué le diplomate Belge avant de poursuivre que : « La réalisation ces infrastructures s’inscrit dans la mise en œuvre du Programme de Renforcement des Capacités en Médecine Physique et Réadaptation ».

Une vue sur papier du centre national de référence en médecine physique et réadaptation

Lequel programme, selon l’ambassadeur, a déjà aidé le ministère de la Santé dès sa première phase (2014-2016) à l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan stratégique pluriannuel en réadaptation et la formation à l’extérieur du pays d’un noyau de ressources humaines de qualité (Kinésithérapeute et médecins spécialistes en réadaptation).

La construction et les équipements du centre national de référence en médecine physique et réadaptation basé à Tingandogo dans la commune rurale de Komsilga, sont financés par l’Association pour la Promotion de l’Education et de la Formation à l’Etranger (APEFE) et Wallonie-Bruxelles International (WBI) dont le coût est à 621.877 euro soit 407 millions 924 mille 570 FCFA.

                                                                                                          Issa KARAMBIRI

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !