Pèlerinage diocésain de Yagma : La fraternité au cœur de la célébration

102

Placé sous le thème « Avec nos familles, célébrons la mémoire des pionniers de notre église famille de Dieu à Ouagadougou », la célébration de la messe qui a eu lieu le dimanche 03 février 2019 à Ouagadougou a connu la participation de plusieurs personnes venues d’horizons divers pour ne pas se faire conter l’évènement.

Le choix d’un tel thème a souligné Monseigneur Philippe Ballot, évêque de Chambérie, présidant de ladite cérémonie, consiste à transmettre un message qui est celui de la fraternité dans les vies, dans les politiques dépassant les frontières. « Lorsque je viens au Burkina, je viens dans ma famille puisque les Burkinabé et nous, sommes liés par un même aïeul qui est le vicaire Théophile Thévenout. Il en est de même quand un Burkinabé vient chez nous. Cette fraternité qui est très importante fait que vous êtes chez vous chez nous et vice- versa. La fraternité l’emporte toujours même s’il y a des violences car c’est l’amour de Dieu. Dieu est amour et Thévenout a démontré que l’amour triomphe à tout et cela est magnifique et doit toujours nous pousser à être frères et sœurs de la même famille ».

Pour le cardinal Phillippe Ouédraogo, ce pèlerinage qui est le plus grand rassemblement de l’église famille de Dieu au Burkina, permet la rencontre entre Jésus et ses frères autour de la maman du ciel qui est Marie. Il a en outre signifier que cette rencontre permettait de louer Dieu en lui présentant toutes les supplications, de prier en faveur de ceux qui sont là, de prier pour l’église famille de Dieu, pour le Burkina qui a tant besoin de ces prières pour la réconciliation entre ses enfants. « Nous avons porté nos joies et nos peines de notre cher pays à travers cette grande célébration qui a duré et qui a très belle pour tout le monde. Nous rendons grâce à Dieu en ce sens que la célébration a connu la participation de l’église sœur de Chamberie ».

Alain et Florence Sawadogo qui ont tous faits le déplacement à Yagma se disent satisfaits et ont demandé à Dieu de donner la paix et la quiétude au Burkina.

A la fin de la célébration, les fidèles catholiques ont adoré le Saint Sacrement. Les évêques du Burkina à travers une déclaration lue par un des leurs après s’être réunis pour se pencher sur la situation que vit le Burkina, ont condamné les attaques de Yirgou , de Nafola et d’autres en invitant les autorités politiques à faire la lumière sur ces drames et à poursuivre qui de droit. Ils ont en outre invité la population à vivre en communauté afin que le pays puisse être dans la paix.

Le Burkina selon Philippe Ouédraogo aura l’honneur d’abriter le 4ème congrès de la Divine Miséricorde les mois à venir.

Monseigneur Philippe Ballot qui a présidé ce pèlerinage est l’évêque de Chamberie, la ville qui a vu naitre Théophile Thevenous. Il a été accompagné au Burkina Faso par une délégation de 13 personnes dont le maire de ladite ville et des petites filles de Théophile.

Cette célébration Mariale a lieu toutes les 1ères semaines du mois de février de chaque année.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO et Aminata GANSONRE.

Laissez votre commentaire ici !