Participation citoyenne des femmes : un projet lancé pour son renforcement

60

Le projet d’appui au renforcement de la citoyenneté des femmes et des jeunes est officiellement lancé. La cérémonie de lancement dudit projet s’est tenue dans la matinée du mardi 17 novembre 2020 à Ouagadougou.

Initié par le cadre de concertation des organisations intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes, le projet est financé par le fonds commun genre. Il vise à contribuer à l’amélioration de la participation citoyenne des femmes et des jeunes. Il s’agira entre autre de créer un environnement juridique et social favorable à la participation citoyenne et équitable ; de faire un suivi citoyen du processus électoral ; d’améliorer l’exercice de la citoyenneté des femmes et des jeunes ; …

« Nous sommes partis du constat que la contribution de la femme malgré des décennies est difficile à capitaliser », indique Martine Yabré, coordonnatrice du cadre de concertation. La sous représentativité des femmes et des jeunes dans les instances de décision ne date pas d’aujourd’hui. Depuis le retour à un Etat démocratique avec la constitution du 02juin 1991, le taux moyen de représentation des femmes à l’assemblée nationale est de 12,08%. Sous la transition, il n’y avait que 11% de femmes au conseil national (CNT). Au niveau de la gouvernance locale aussi, le tableau n’est pas reluisant car seulement 12,68% de femmes occupaient les postes. Au niveau des postes nominatifs, les effectifs de femmes n’ont pas atteint le minimum de 30%. Actuellement, le gouvernement compte 18,75% de femmes. « La volonté politique, l’éducation, les moyens d’exercer leur citoyenneté et l’autonomisation des femmes sont les facteurs essentiels », a laissé entendre Martine Yabré.

Pour remédier à cette faible représentativité de la gent féminine, le cadre de concertation veut à travers ce projet faire des femmes mais aussi des jeunes, des acteurs actifs de la gestion des affaires publiques.

Dans l’optique de permettre aux femmes et aux jeunes de disposer de moyens pour exercer leur citoyenneté, le projet à appuyer la confection de 5000 CNIB ; la sensibilisation de 2500 d’entre eux sur les enjeux de leur vote ; … D’autres activités sont également au programme pour réussir le défi du renforcement de la citoyenneté des femmes et des jeunes.

Débuté en novembre 2020, le projet prendra fin en 2021. Il couvrira les hauts-bassins ; le centre, le nord ; le centre-ouest ; le centre-sud ; le sahel et le centre-nord. Le budget du projet s’élève à plus de 119 millions de F CFA. Tout en saluant la mise en place de ce projet, le représentant du fonds commun genre a réaffirmé son engagement à accompagner le cadre de concertation. « Soyez rassurés que nous serons à vos côtés », a affirmé Sié Hien, représentant du fonds commun genre.

A l’occasion des élections présidentielle et législatives 2020, le cadre de concertation des organisations intervenant sur le genre et la participation citoyenne des femmes au Burkina Faso, tient une chambre d’animation citoyenne féminine. L’activité se déroulera du 19 au 23 novembre 2020 à Ouagadougou.

F.D

Laissez votre commentaire ici !