Partage d’expérience : le vécu des femmes battantes au cœur des séances de coaching

63

La première séance du coaching des 100 jeunes filles en politique s’est déroulée autour du thème « Apprendre à se connaître et à s’accepter soi-même ». Face aux femmes inspirantes, les participantes ont eu droit à un récit de vie édifiant.

Première panéliste à s’entretenir avec les jeunes filles, Rasmata Konfé a retracé son vécu tout en prodiguant des conseils aux participantes. Coordonnatrice de l’association « Nouvelle graine d’espoir », Rasmata Konfé a eu un parcours pénible. Handicapée dès son bas-âge, cette quadragénaire a subi le rejet de son père et le mépris de son entourage. Refusant de s’apitoyer sur son propre sort, Rasmata Konfé s’est forgé un mental d’acier. Elle a décidé de s’accepter tel qu’elle est et d’affronter les difficultés de la vie.

Rasmata Konfé,Coordonnatrice de l’association « Nouvelle graine d’espoir »

Contre vents et marées, Elle a dû se battre pour gagner sa vie. Elle a refusé que son handicap soit un frein à son épanouissement. « La personne handicapée doit accepter son handicap, s’affirmer et prouver qu’en dehors de son handicap, elle a un cerveau qui travaille, qui fonctionne », a laissé entendre Rasmata Konfé.

A force de courage et de persévérance Rasmata Konfé a pu mettre en place une activité génératrice de revenu qui lui permet de prendre en charge ses enfants.

Aujourd’hui Rasmata Konfé est engagée dans l’humanitaire et milite en faveur des personnes handicapées et nécessiteuses.

 « Aujourd’hui je suis fière », a-t-elle déclaré. Se basant sur son expérience, Rasmata a exhorté les participantes à cultiver l’amour du prochain et à toujours voler au secours des autres même quand elles sont persécutées.

Marie Louise Ouédraogo, promotrice de Loulou création a également livré son témoignage aux participantes. Cette seconde panéliste vivait une vie paisible et ne s’imaginait pas que sa vie pouvait basculer un jour. Elle a été victime d’une erreur médicale lors de l’accouchement de son second enfant, ce qui a donc occasionné la paralysie de ses membres inférieurs.

Marie Louise Ouédraogo, promotrice de “Loulou création”

Lire aussi: Engagement politique: 100 jeunes filles bénéficient d’un coaching

Refusant de plonger dans le découragement, dame Ouédraogo s’est forgée un mental de battante. « Il ne faut jamais baisser les bras », a-t-elle déclaré. Avec du courage, elle est parvenue à lancer sa propre entreprise. Tout comme Rasmata Konfé, Marie Louise Ouédraogo a appris à s’accepter et à se réadapter. « Tant qu’on est toujours en vie, on ne se décourage pas. Il faut toujours se dire qu’au bout du tunnel il y a de la lumière », a-t-elle laissé entendre. Elle a également donné des conseils aux participantes pour affronter les difficultés de la vie.

« Soyez toujours courageuses et persévérantes, quelques soient les difficultés, vous devez rester fortes. C’est en cela que vous allez remporter des victoires et être des exemples pour d’autres personnes », a confié Marie Louise aux participantes

Les séances de coaching ont débuté le 30 août 2021 et se poursuivent jusqu’au 3 septembre 2021 à Ouagadougou.

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !