Ouahigouya: Rencontre avec Soumaïla, dit le Professeur, gérant de restaurant

88

Si jusqu’à une certaine époque les hommes éprouvaient de la gêne à exercer certains métiers jadis réservés aux femmes, cela ne semble plus être le cas aujourd’hui.  A Ouahigouya, dans la région du nord nous avons rencontré Soumaila Ouédraogo, évoluant dans la restauration, près du Grand marché.

Soumaïla Ouédraogo, âgé de 60 ans, exerce « sans relâche, depuis une quarantaine d’année dans le domaine de la restauration » à Ouahigouya dans la région du Nord . C’est autour des années 80 que le jeune Soumaïla Ouédraogo décide d’appuyer son oncle qui tient une entreprise de restauration. Surnommé « le professeur », pour la qualité de ses mets, Soumaïla a fait ses premiers pas dans le domaine de la restauration auprès de son oncle. C’est seulement après cette étape d’apprentissage qu’il a pris son envol et depuis il tient son propre restaurant.

 Le Viel homme a à son tour entraîner ses 2 fils et 2 neveux dans ce business, avec l’aide de ses employés, il assure l’achat des condiments, la cuisine, la vaisselle…il dit avoir choisir à l’époque d’être restaurateur non pas par manque d’opportunité mais par amour.   « Je n’ai jamais appris un autre métier et je n’ai jamais songé à apprendre un autre, je suis très comblé dans ce métier que j’aime tant ». Le restaurant ouvre à partir de 4h du matin et le service est entièrement assuré par cette équipe de 5 hommes, « sans aucune intervention féminine » précise Soumaïla.

 A ses débuts, le restaurateur a dû faire face aux moqueries de certains proches mais entre Soumaila Ouédraogo et la restauration c’est une véritable histoire d’amour. Car dit-il, « le sentiment de fierté et l’amour du métier m’ont permis à faire face aux moqueries des autres j’ai toujours pris ces moqueries comme un jeu où mieux, une plaisanterie . Honnêtement cela ne m’a jamais dérangé . D’ailleurs je n’ai pas ce temps parce que je travaille 7jours /7 ».

Soumaïla Ouédraogo exhorte fortement la jeunesse d’aujourd’hui à embrasser le métier de leur choix car pour lui la différenciation des travaux selon le genre n’est qu’une vue de l’esprit.  

                                                                                                                Sogoh SANOU  

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !