Ouagadougou: un schéma directeur de drainage des eaux pluviales désormais disponible

306

Dans l’optique d’améliorer l’environnement urbain de la ville de Ouagadougou par un assainissement adéquat, la commune de Ouagadougou a mené une étude  sur le drainage des eaux pluviales. Ladite étude a été restituée ce lundi 16 décembre 2019 à Ouagadougou au cours d’un atelier.

La première phase de l’étude a consisté au diagnostic du réseau d’assainissement et a permis d’apprécier l’extension de la commune qui a évolué de 220 km2 en 1999 à 652 km3 en 2019. La seconde phase de l’étude s’est basée sur la fonction du système de drainage par la mise en place d’un modèle hydraulique qui a conduit à l’élaboration d’un schéma directeur pour une durée de 25 ans.

Cette étude est la mise en œuvre du premier sous-projet d’assainissement des quartiers périphériques de Ouagadougou (SPAQPO) qui prend en compte l’actualisation du schéma directeur de drainage des eaux pluviales de Ouagadougou. «  Cette actualisation doit permettre d’intégrer l’expansion de la ville, l’imperméabilisation de grande superficie de terrain, l’amélioration des cadres de vie des populations qui se matérialise par la nécessité de disposer d’un réseau de collecte et de drainage efficace »  a laissé entendre Pierre Armand Béouindé, maire de la commune de Ouagadougou.

De son avis, dès que ce schéma directeur est validé, il va prendre en compte l’évolution de la ville de Ouagadougou dans les 25 ans à venir.

Lire aussi: Un nouveau pas vers le développement durable de Ouagadougou

Les actions à mener en période d’eaux pluviales sont entre autre l’entretien du réseau et des ouvrages existants, la réhabilitation des canaux existants et la construction de certains collecteurs primaires.

Djibril Togayeni représentant du coordonnateur du sous-projet d’assainissement des quartiers périphériques de Ouagadougou (SPAQPO) a  invité les participants a apporté leur contribution et amendements pour que le schéma directeur qui sera adopté pour 25 ans puisse servir à une meilleure planification.

Ce sous-projet d’assainissement des quartiers périphériques de Ouagadougou (SPAQPO) a été financé par la Banque Africaine de Développement et le gouvernement du Burkina Faso.

Laissez votre commentaire ici !