Ouaga Fashion Week, un autre festival pour valoriser la mode burkinabè

941

Le Burkina Faso, entre textiles prisés et créateurs émérites, se positionne de plus en plus en matière de mode. Pour promouvoir davantage cet art, le magazine panafricain ALAMOD organise « Ouaga Fashion Week ». Un évènement qui  se tiendra du 06 au 08 avril à Ouagadougou. 72 heures au cours desquelles, l’accent sera mis sur l’originalité, le glamour et le potentiel.

L’occasion sera encore donnée aux stylistes et maisons de mode de présenter leurs collections de prêt-à-porter et de haute couture de les valoriser et, cela au cours d’un festival dénommé Ouaga fashion week. L’information a été donnée aux hommes de média ce 2 février.

A travers cet évènement, les organisateurs entendent stimuler la création novatrice, encourager la formation professionnelle en proposant des débouchés possibles et d’offrir un espace de rencontre entre les fabricants de textiles, les entreprises, les consommateurs, le gouvernement et les créateurs.

Ouaga Fashion Week vise la promotion de la mode burkinabè”, Alex Zabsonré

Selon le commissaire général de l’évènement, Alex Zabsonré, l’objectif recherché c’est « d’exporter la mode  du Burkina Faso en créant par la même occasion un business autour ». Au menu de cette édition, une panoplie d’activités est prévue. Les deux premiers soirs seront consacrés au défilé de mode des stylistes et designers nationaux et invités suivi des « After ».

Des acteurs et experts de la mode, de l’industrie et du financement  prendront également part à cet évènement par le biais des panels  prévus pour le vendredi 06 et samedi 07 Avril sur «  L’industrialisation de la mode africaine : mythe ou réalité » et « Quels mécanismes  concrets de financement de l’entreprenariat de la mode ». Il est donc nécessaire de « Produire des tenues de qualité à moindre coût  et accessibles à tous », explique le Commissaire Général.

Dans une ambiance à l’africaine, le village de la mode aura lieu à la maison du peuple et consistera en un espace d’exposition, de promotion et de vente de toutes les  créations qui n’ont pas été présentées lors des précédentes soirées de défilés.

Stylistes, mannequins étaient présents à la conférence de presse

 « La mode, source d’entreprenariat pour la jeunesse », c’est le  thème choisi pour débuter cette première édition. A travers lequel thème, les organisateurs veulent interpeller la frange jeune à plus de motivations, de recherches d’opportunités et de convictions dans la réalisation des projets.

A la question de savoir si Ouaga Fashion Week n’est pas un plagiat de Dan Fani Fashion Week ? Le promoteur Alex Zabsonré répond par la négative. Et de poursuivre qu’il y a une nette différence même si le combat est identique. « C’est un même combat, c’est un même défi. Celui de promouvoir la mode burkinabè » affirme Alex Zabsonré.

A cette édition sont attendus les pays tels que le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Togo, le Sénégal et plus d’une trentaine de créateurs dont une dizaine de burkinabè.

                                                                                            Françoise Tougry (Stagiaire)

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !