Organisation des concours professionnels : le conseil des ministres veut expérimenter l’administration et la correction des épreuves

87

Le Conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 13 mai 2020 sous la
présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.Face à la presse, le porte parole du gouvernement Remis Dandjinou a fait le point de cette rencontre.

Selon le ministre porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance
Dandjinou qui a fait le point aux hommes de médias au Service
d’information du gouvernement, le Conseil s’est penché sur
l’évolution de la maladie à Coronavirus et examiné le plan de riposte,
notamment dans sa mise en œuvre au niveau régional, mais aussi
dans la prise en charge des personnes testées positives.
Dans les domaines de l’Education nationale et de l’enseignement
supérieur, le point de la réouverture des structures d’enseignement
ainsi que la mise en œuvre des mesures barrières a été fait au
Conseil. Sur ce point, Rémis Dandjinou est, une fois de plus, revenu
sur le caractère obligatoire du port du masque ou du cache-nez dans
ces établissements ainsi que du respect des mesures barrières.
Toujours sur le port du masque, le porte-parole du gouvernement a
indiqué que des contrôles seront opérés dans les jours à venir, non
pas dans un esprit de répression, mais plutôt dans celui de
l’interpellation et de la sensibilisation. « La lutte contre la Covid-19
n’est pas seulement une affaire du gouvernement. C’est une situation
qui appelle le sens de responsabilité de chaque burkinabè qui est de
faire en sorte de ne pas être un vecteur de transmission de la
maladie », a affirmé le porte-parole du gouvernement. Et d’ajouter
que « l’adhésion volontaire des populations dans la lutte contre la
pandémie est nettement plus efficace que le respect par l’imposition
des mesures barrières ».
En tous les cas, le ministre Dandjinou a été clair: « si les marchés
deviennent un foyer de relance de la maladie, on sera obligé de les
fermer. Si le relâchement des mesures entraîne une augmentation
des cas, on ira à un confinement. Le Premier Ministre a été ferme là-
dessus ».
Au département en charge de la Fonction publique, le Conseil a
décidé d’expérimenter l’organisation en ligne des examens
professionnels de la Fonction publique. Autrement dit, le dépôt des
candidatures, l’administration et la correction des épreuves ainsi que
la proclamation des résultats pourront se faire en ligne. Cette
innovation concernera un certain nombre de concours et s’appliquera
de façon progressive. Une initiative qui pourra contribuer, selon le
ministre Dandjinou, à davantage de transparence dans l’organisation
des concours, sans oublier la réduction des dépenses y relatives. « Il
y aura les concours directs cette année. Le pays continue de
fonctionner », a rassuré le porte-parole du gouvernement
Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement a informé les hommes
de médias du lancement officiel de la campagne agricole de la saison
humide 2020-2021 prévu pour le vendredi 22 mai 2020. Cette
campagne est placée sous le thème : « Quelle stratégie pour
s’assurer une sécurité alimentaire et nutritionnelle dans un contexte
de pandémie de Covid-19 ». Et les productions attendues, selon
Rémis Dandjinou, sont estimées à plus de 5 millions 600 mille tonnes
de céréales, plus d’1 million 500 mille tonnes de culture de rente et
945 mille tonnes d’autres produits vivriers.
Pour finir, le porte-parole du gouvernement a fait le point des
contributions citoyennes au profit de la lutte contre la Covid-19 qui
se chiffrent, selon lui, à la date du 13 mai 2020, à 1 milliard, 832
millions 833 mille 989 FCFA.
DCPM/Ministère de la Communication
et des relations avec le Parlement

Publicités

Laissez votre commentaire ici !