Le Burkina Faso abrite le 30 novembre et le 1er décembre 2018, la 7ème conférence ministérielle de l’organisation de la coopération islamique (OCI). La ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Laurence Ilboudo a donné l’information au cours d’une conférence de presse ce 27 novembre.

« C’est la première fois qu’une telle session se passe en Afrique Noire. Ce qui prouve la bonne image de confiance donnée au monde  par le Burkina Faso, malgré le contexte sécuritaire difficile dans lequel il est confronté », a expliqué la ministre de la femme Marie Laurence Marshall Ilboudo.

Axé autour du thème : «  Autonomisation de la femme dans les États membres de l’OCI : enjeux, défis et perspectives », cette conférence aux dires de la ministre, permettra aux 57 États membres ainsi qu’aux institutions partenaires de discuter des avancées sur les questions de l’autonomisation de la femme, de la mise en œuvre du plan d’action de l’OCI sur la promotion de la Femme et des politiques du genre dans les États membres.

« Les participants mettront en exergue les principaux et challenges auxquels sont confrontées les femmes dans les États membres en partageant leurs expériences en vue de formuler des recommandations spécifiques sur la mise en œuvre du plan d’action de l’OCI pour la promotion de la femme », a laissé entendre la ministre en charge de la Femme.

Et de poursuivre que les femmes,  d’où elles sont ou viennent, ont les mêmes problèmes. C’est pourquoi, continue Laurence Ilboudo, Il est important et capital de mutualiser les efforts techniques, financiers, et partager les expériences.

Cette conférence réunit les  ministres en charge de la promotion de la femme et du genre et leurs experts, les membres du secrétariat général et les institutions spécialisées et affiliées de l’OCI, les membres du comité consultatif auprès de la conférence ministérielle sur le rôle des femmes dans le développement des États membres et les représentants des institutions internationales et régionales notamment le PNUD et l’ONU-Femme.

                                                                            Téné Bénédicte OUEDRAOGO

                                                                                           Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !