ONEA : Suite aux nombreuses plaintes, Ousmane Nacro visite les agences de Gounghin et des 1200 logements

118

Le ministre de l’eau et de l’assainissement, Ousmane Nacro, s’est rendu aux agences de l’office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) de Gounghin et des 1200 logements le mercredi 10 février 2021. Il a pu s’imprégner des actions entreprises pour apporter des réponses aux plaintes et réclamations des clients en lien avec le relevé bimestriel en expérimentation.

Soixante dix plaintes enregistré du lundi 8 au mercredi 10 février 2021 à l’agence ONEA de Gounghin. C’est ce qu’a annoncé Assamiyou Compaoré, membre de la ligue des consommateurs du Burkina (LCB), section Kadiogo, installé avec ses camarades à l’entrée sous le hangar. Une activité entrant dans le cadre d’une opération entreprise par la nationale de l’eau pour recevoir les plaintes et réclamations des clients et tenter, au mieux, d’y apporter les solutions. « Nous recevons le client à la sortie de l’agence. S’il est satisfait, tant mieux, s’il ne l’est pas, nous entrons en jeu pour accompagner l’ONEA à satisfaire le client parce que c’est son droit », a précisé M. Compaoré.

Suivant ses propos, les problèmes qu’ils enregistrent depuis le lundi sont de divers ordres. « Nous avons, a-t-il dit, le relevé bimestriel, les facturations très élevées, les releveurs qui ne passent pas à bonne date, le paiement par mobile money… ». Au sujet des factures élevées, il a  révélé que l’ONEA, à travers ses services techniques, fait comprendre aux clients que c’est souvent dû à des fuites à la maison. Et pour y remédier, Assamiyou conseille aux consommateurs de suivre régulièrement la consommation. Il s’agit, par exemple, de fermer toutes les issues d’eau la nuit avant de se coucher en laissant le compteur. Ensuite, relever l’index et vérifier le matin pour voir s’il y a un changement. « Si les chiffres ont changé, il y a certainement une fuite, dans le cas contraire, le problème se trouverait ailleurs », a-t-il indiqué.

Pour Ousséni Ouédraogo, un autre membre de la LCB, il y a plus que les 70 plaintes parce que certains clients après les démarches, ont eu des solutions. Il a affirmé que leur objectif en tant que veille citoyenne est de faire en sorte que tout consommateur qui vient avec une plainte, ne reparte pas insatisfait. Pour ce faire, ils travaillent à faire comprendre aux plaignants ce qu’est le relevé bimestriel, les facturations en fonction du nombre de mètres cube consommé, etc. M. Ouédraogo a, pour l’occasion, lancé un appel aux consommateurs à profiter de cette opération pour chercher les solutions à leurs préoccupations. 

Dans un jeu de question-réponse entre le ministre Ousmane Nacro et Assamiyou Compaoré, il est ressorti que le problème des releveurs revient tous les  jours. Et pour le ministre Nacro, cette sortie vise à constater la mise en œuvre des actions entreprises par l’ONEA pour apporter une réponse aux plaintes et réclamations de ces clients. A son avis, trois guichets ont été ouverts à cette fin. Il a salué la présence de la LCB qui intervient à chaque fois que cela est nécessaire pour apporter des compléments de réponses aux consommateurs qui ne sont pas satisfaits. « Nous avons aussi appris de la part des agents de l’ONEA et de la ligue des consommateurs, que de nombreux repartent satisfaits et prenons note des différents problèmes qui ont été posés », s’est exprimé le premier responsable du département de l’eau et de l’assainissement. Il a, également, été conforté par le fait de savoir que tous les consommateurs n’ont pas raison. Quant aux consommateurs qui demandent la suppression du relevé bimestriel et le retour à l’ancienne facturation, le ministre a souhaité que cette réforme ne s’arrête pas mais que nous puissions ensemble la poursuivre pour pallier les insuffisances posées à certains niveaux.

Par ailleurs, il  a invité les uns et les autres à ne pas perdre de vue le fait que pendant les quatre premiers mois de 2020, la covid-19  a empêché les agents releveurs de sortir pour faire leur travail au cours du mois d’avril. Toute chose qui, croit-il, pourrait justifier partiellement les problèmes que nous rencontrons aujourd’hui. Il s’est rendu ensuite à l’agence des 1200 logements pour la même cause.

L’opération a commencé le lundi 8 février et se poursuit jusqu’au 24. Pour ce qui est de la LCB, les agents disent être au dernier jour à Gounghin et prévoient se rendre dans les agences de Gounghin, de la cité an III, des 1200 logements, de la ZAD pour une période de trois jours à chaque étape.

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !