« On ne doit pas échanger le sexe contre des cadeaux » Nestorine Sangaré

411

Informer les jeunes filles sur la sexualité pour leur permettre d’éviter les grossesses précoces et non désirées, c’est l’un des objectifs majeurs du camp éducatif. Troisième du genre, ce camp s’est déroulé du 18 au 28 juillet 2019 à Loumbila sous le thème « Non aux cadeaux contre sexe ». Initiée  par le Centre de Recherche et d’Intervention en Genre et Développement (CRIGED), cette activité  a été marquée par des temps d’enseignements, des cours de cuisine et des compétitions artistiques et sportives.

Ce sont au total 120 jeunes filles âgées de 10 ans et plus qui ont pris part à la troisième édition du camp éducatif contre la sexualité précoce dénommé «Ecole de la Vie». Durant 10 jours, ces adolescentes ont reçu des enseignements entre autres sur la gestion responsable de la sexualité, les méthodes contraceptives et leurs limites, les lois contre les violences sexuelles, le développement personnel et la valorisation de soi.

« On n’échange pas deux choses de valeurs différentes » s’exclame la promotrice du camp, Nestorine Sangaré, ancienne ministre de la Femme et de la promotion du Genre.  Tout en abordant le  thème principal du camp qui est « Non aux cadeaux contre sexe », elle a exhorté les jeunes filles à ne point céder aux rapports sexuels en compensation d’un objet qui leur a été offert par un garçon.

Nestorine Sangaré
Nestorine Sangaré, ancienne ministre de la Femme et de la promotion du Genre a exhorté les jeunes filles à ne point céder aux rapports sexuels en échange des cadeaux que leur donne les garçons

Plusieurs enseignements sur la sexualité ont été donnés aux adolescentes pour leur permettre d’éviter les grossesses précoces et non désirées. « Ces enseignements permettront aux jeunes filles de se méfier de ceux qui s’approchent d’elles sans que ce ne soit pour du sérieux.  Nous avons également invité les filles à faire de leur mieux pour rester le plus longtemps possible abstinentes jusqu’au mariage. » a déclaré Nestorine Sangaré.

Une fille doit être vertueuse et préserver sa virginité jusqu’au mariage

Ayant reçu plusieurs enseignements sur la sexualité, les participantes ont vivement apprécié l’initiative de ce camp et se disent outillées pour relever les défis.

Eunice Nikièma
« chaque fille doit savoir vivre avec ses moyens et ne pas chercher à avoir plus que ce que les parents lui donne ». Eunice Nikièma, participante au camp

Eunice Nikiéma, participante à ce camp se dit très édifiée par les enseignements qu’elle a reçu « j’ai appris qu’une fille ne doit pas échanger son corps contre des cadeaux, chaque fille doit savoir vivre avec ses moyens et ne pas chercher à avoir plus que ce que les parents lui donne » a-t-elle confié.

Asia Derra
« Une fille doit être vertueuse et préserver sa virginité jusqu’au mariage » Asia Derra, participante au camp

« Une fille doit être vertueuse et préserver sa virginité jusqu’au mariage. Elle doit également savoir dire non aux cadeaux contre sexe » s’exclame Assia Derra, une autre participante à ce camp.

Pour ne pas rester en marge, un camp éducatif est également  prévu du 1er au 10 août 2019 à Loumbila  pour les garçons.

Marie Sorgho

Laissez votre commentaire ici !