La Bibliothèque de Quartier à Ouahigouya a tenu le pari de l’organisation de la 8e édition de la Nuit du Meilleur Lecteur, le samedi 15 décembre 2018. Une soirée au cours de laquelle les meilleurs élèves ont été primés et aussi, un cadre par excellence pour inculquer le goût de la lecture aux jeunes scolaires.

La Nuit du meilleur lecteur est devenue une tradition à l’Association Zoodo pour la Promotion de la Femme (AZPF), à travers sa Bibliothèque de Quartier, avec l’ambition de développer l’amour de la lecture chez les élèves, les rapprocher des professionnels de l’écriture et promouvoir l’excellence dans la culture burkinabè.

« C’est un concours entre six élèves inscrits dans notre bibliothèque. Il s’agit pour chacun d’eux de faire la présentation d’un livre, de parler de son auteur et de se soumettre aux questions de compréhension générale du jury», a expliqué la Présidente de l’association, Mariam Maïga.

Mariam Maiga, Présidente de l’AZPF

Ainsi, à tour de rôle chacun des participants s’est soumis à cet exercice : deux du primaire, deux du post-primaire et deux du second cycle, pour qu’à l’arrivée, le jury n’en retienne que trois meilleurs, à savoir un par catégorie. « C’est une activité qui s’améliore d’édition en édition. Cette année particulièrement, nous avons constaté que le niveau des élèves s’est beaucoup amélioré grâce aux parrains que nous leur avons trouvés pour les suivre dans la préparation du concours. Je suis très satisfaite de cette soirée », s’est réjouie la première responsable de la structure.

WendWaoga Roger Sankara, Représentant du Gouverneur de la Région du Nord

Appréciant l’idée à plus d’un titre, le Directeur régional de la culture, des arts et du tourisme, représentant le Gouverneur de la région du Nord, WendWaoga Roger Sankara, n’a pas manqué de féliciter les initiateurs. « C’est une belle cérémonie. Nous sommes à la 8e édition, ce qui veut dire qu’il y a eu sept éditions passées et cela mérite qu’on félicite la Présidente de l’association. Elle a accepté mettre à la disposition des élèves de la ville de Ouahigouya et même au-delà, une bibliothèque. La bibliothèque c’est un réceptacle, par-delà, c’est un creuset de savoir pour ceux qui sont avides de connaissances. », a-t-il indiqué, avant de saisir l’occasion pour remercier l’écrivain d’honneur pour ce partage d’expériences, d’encourager les élèves participants et de faire un clin d’œil sur les activités culturelles qui ont été associées, gage de promotion de notre identité culturelle.

L’écrivain d’honneur Windyam Salifou Ouédraogo, professeur certifié des lycées et collèges, auteur du roman Lucie, l’enfant des autres, n’en dira pas moins. « Nous ne pouvons que louer les efforts de la Bibliothèque de Quartier pour ce qu’elle fait pour l’édification de la culture. Là où on parle de Bibliothèque, il y a nécessairement une volonté d’inter agir sur les mentalités, de participer à la transformation sociale positive. Je trouve que c’est une œuvre véritablement très utile », s’est-il exprimé.

Windyam Salifou Ouédraogo, écrivain d’honneur
Habibata Ouédraogo, lauréate

« Je suis très contente d’avoir été retenue. J’ai travaillé sur Le procès du muet de Patrick G. Ilboudo. J’ai reçu entre autres un dictionnaire français, le livre de l’écrivain d’honneur et un abonnement gratuit d’une année à la bibliothèque. C’est une belle expérience pour moi qui m’encourage à plus aimer la lecture », a déclaré fièrement la lauréate Habibata Ouédraogo en classe de terminale.
Cette soirée a été riche en ballets, poèmes, sketch, bref, elle a été célébrée dans une ambiance bon enfant. Ce sont alors des scolaires qui repartent visiblement heureux d’avoir pris part à cette aventure livresque.

Assétou Maïga

Laissez votre commentaire ici !