Nuit de la jeune fille leader : Assétou ZONGO, championne art oratoire et culinaire

918
Les candidates aux concours d'art oratoire et cuinaire

 Pour la troisième fois consécutive, l’Association pour l’épanouissement de la jeune fille a organisé à Bobo-Dioulasso, dans les Hauts-Bassins, la nuit de la jeune fille leader, le samedi 14 octobre 2017. Assétou ZONGO est celle qui a remporté le titre après une compétition en art culinaire et en art oratoire.

Assétou ZONGO est étudiante en 3ème année de statistique et informatique. Âgée de 21 ans et résidant à Bobo-Dioulasso, elle remporte le titre de la jeune fille leader 2017. Avec cette couronne qu’elle porte désormais, Assétou ZONGO   compte apporter sa touche dans la lutte contre les obstacles qui entravent le développement de la jeune fille et des femmes en général.  » j’ai vu des sœurs quitter l’école à cause du mariage, je vais donc sensibiliser mes sœurs, mes amies, mon entourage et aussi les hommes qui doivent savoir qu’il est important que les femmes soient entrepreneuses et libres » a-t-elle confié.

La promotrice, Wend-Pouiré Justine NANA, saluant les officiels

Elles étaient trente cinq jeunes filles des Hauts-Bassins et du Kadiogo inscrites au départ et à l’arrivée elles étaient quatre à compétir en art culinaire et en art oratoire. Selon la présidente de l’association pour l’épanouissement de la jeune fille (AEJF), Wend-Pouiré Justine NANA, la nuit de la jeune fille leader vise entre autres à former cette frange de la population, à les armer pour faire face aux problèmes auxquels elles sont confrontées.

La lauréate Assétou Zongo à l’oeuvre

Cette initiative de la l’AEJF est bien appréciée par la Ministre de la Femme de la Solidarité nationale et de la Famille, Laure ZONGO/ HIEN, patronne de la nuit de la jeune fille leader 2017. Pour elle, cette activité entre en droite ligne avec la politique du gouvernement qui vise à améliorer la qualité du capital humain, notamment chez les femmes et les jeunes filles afin de leur permettre d’entreprendre en vue de participer au processus de développement du pays. La ministre Laure ZONGO/ HIEN a aussi promis de soutenir les activités de cette jeune association créée en 2014 dans le but de contribuer à l’éducation de la gente féminine, de promouvoir l’entreprenariat féminin et de contribuer également à la promotion de la santé sexuelle chez les jeunes filles. En rappel, la journée internationale de la jeune fille a été commémorée au Burkina Faso sous le thème  » Responsabilité de la jeune fille face aux maux qui entravent son développement ».

Publicités

Laissez votre commentaire ici !