Le nouveau ministre Abdoul Karim Sango veut renforcer l’esprit d’équipe

1121

Le professeur permanent de droit public à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), Abdoul Karim Sango, a été installé le lundi 5 février 2018 à Ouagadougou comme ministre de la Culture, des arts et du tourisme.

Le message du nouveau ministre à ses collaborateurs lors de son installation a été celui du renforcement de l’esprit d’équipe et du rayonnement de la culture burkinabè. Convaincu que le tourisme est vital pour l’économie nationale, Abdoul Karim Sango, entend le développer par la culture et les arts, ce qui contribuera à booster le PIB.

 A son avis, tout se fera par le biais de l’innovation et la volonté. Pour cela, il entend travailler avec les acteurs du monde de la culturepour défendre ‘’l’exception culturelle’’ burkinabè. « La culture, c’est l’âme d’un peuple. Si elle n’est pas défendue, nous disparaîtrons dans un environnement mondialisé », a souligné le ministre Abdoul Karim Sango.

« Il n’y aura pas d’homme du ministre », s’est exprimé le ministre Abdoul Karim Sango à sa prise de fonction.

 De même, il a affirmé vouloir faire rayonner cette culture partout en Afrique et dans le monde. Par ailleurs Sango a lancé un appel à l’ensemble des agents du département qu’il admire pour le travail abattu malgré des ressources extrêmement limitées.

Toutefois, pour ‘’ajouter de la terre à la terre’’, il compte sur tous pour renforcer l’esprit d’équipe. Pour le ministre, chacun a un rôle à jouer efficacement afin d’atteindre les objectifs fixés. Et pour cela il attend que tous, du ministre qu’il est au dernier agent, soient au service unique de l’intérêt général. « Le fonctionnaire qui fait bien son travail, dit-il, sera mon ami. Ce que j’exige, c’est un devoir de loyauté à la République en vue de la réussite du Programme national de développement économique et social (PNDES) ».

L’apport du monde de la culture aussi bien du privé que du public est très attendu.

Son prédécesseur qui n’a passé que trois mois à la tête du département a remercié ses anciens collaborateurs, les acteurs du privé avec lesquels il a interagi et les autorités qui lui ont fait confiance. Son avis après un trimestre d’activités est que le monde de la culture est un secteur de la créativité, est un moteur du développement.

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !