Nouveau bureau du MPP : Les femmes toujours à la traîne

33

Le parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès, (MPP) a tenu ce dimanche 26 septembre, un congrès extraordinaire à l’issu duquel il a procédé à la mise en place d’un nouveau bureau exécutif national fort de 95 membres. Le moins qu’on puisse dire, c’est que les Femmes sont toujours à la traine si l’on s’en tient à leur nombre et la place qu’elles occupent dans ce bureau.

12 femmes sur 95, soit 11,4 % de femmes contre 11 sur 78 au congrès de 2020. Telle est la configuration du nouveau bureau exécutif national du méga parti, le MPP mis en place ce week-end. Pour l’autre moitié du ciel, il n’y a donc pas de chamboulements par rapport à l’ossature précédente.

Le grand bond est celui de Marie Laurence Ilboudo/Marshall qui occupe désormais le poste de 3eme vice-présidente chargé de la Politique du Genre. La patronne du département de la femme se retrouve sur le hall. Avant ce congrès, elle a occupé le poste de secrétaire adjoint chargé des élus nationaux. Ce bond de Marshall ne passe pas inaperçu.

Mamata Tiendrébéogo observe également une constance. Elle conserve sa place de 1er Secrétaire adjoint aux Affaires Juridiques, des Droits Humains et de la Citoyenneté chargé des Affaires Juridiques et du Contentieux

 

Élise Thiombiano garde son poste de secrétaire nationale chargé des femmes tout comme Juliette Kongo et Maimounata Traoré respectivement 1re et 2e secrétaire national chargé des femmes.

On note également l’arrivée de nouvelles têtes notamment la députée Reine K. Bertille Sankandé qui occupe désormais le poste de 2e secrétaire adjoint à l’organisation chargé des structures spécifiques. Haoua Ouédraogo s’installe au poste de secrétaire chargé de la trésorerie et du patrimoine. Par ailleurs, on remarque l’entrée de Clémentine Dabiré en tant que membre es-qualité. Elle est vice-présidente du haut conseil consultatif et d’éthique (HCCE).

L’une des entrées remarquables est celle de l’économiste gestionnaire et administrateur des services financiers, Hadja Fatimata Ouattara. Elle occupe le poste de 2e secrétaire adjoint à la protection sociale, de l’enfance, des personnes vulnérables et de la lutte contre l’exclusion.

 

 

Rakiéta Yaméogo, la grande absente

Jusqu’à ce deuxième congrès extraordinaire, llle occupait le poste de 3e vice-président chargé de la politique du genre. On peut être surpris de ne pas retrouver Rakiéta Yaméogo dans ce bureau, la conseillère spéciale du président du Faso. Le MPP a-t-il décidé de progresser sans elle ? Ou s’est-elle tout simplement retirée de la progression de ce parti ?

Rakiéta Yaméogo/ ancienné membre du bureau.

Idrissa SIRI

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !