Noël : une fête religieuse ou une célébration commerciale ?

502

Pour les chrétiens, la fête de Noël célèbre la naissance de Jésus Christ. Dieu se donne aux hommes à Noël, en la personne de Jésus-Christ. Mais de nos jours, nous constatons que la Noël tend de plus en plus vers une célébration commerciale, une extravagance .


Des guirlandes clignotantes, des sapins, des crèches, des écritures de joyeux noël, des décorations à n’en pas finir, des magasins pleins à craquer d’articles, des boissons à gogo … Voici quelques signaux qui annoncent la fête de Noël que seule la « cupidité commerciale » peut nous offrir. Une attraction parfois irrésistible et le moment propice pour les commerçants de s’enrichir.

Sylvain Ouédraogo est un marchand ambulant de guirlandes et d’autocollants du père Noël que nous avons rencontré. Il nous dit ceci : « Noël est la fête de la naissance de Jésus. C’est une occasion pour vendre et se faire de l’argent. Sinon je vends habituellement des lunettes. Le marché y est. Avec l’argent que je vais gagner, je pourrai plus promouvoir mon commerce de lunettes».

Noël est loin d’être une célébration commerciale selon la Bible

Pour le Pasteur Ernest Beloum, Noël c’est Dieu parmi nous. Christ est venu sur terre et a pris la forme d’un homme. C’est un évènement très important dans ce que Dieu a prévu pour sauver le monde. Nous fêtons Noël dans la simplicité. Nous voulons nous assembler dans la présence de Dieu, communier avec Dieu et manifester notre joie en famille et faire de petits cadeaux. « Ce n’est ni le repas, ni les cadeaux qui ont la priorité, c’est d’abord la rencontre avec Dieu. Si par hasard des hommes ou des femmes ont connu ce qu’on appelle le relâchement, Noël est l’occasion pour eux de restaurer la communion avec Dieu. Notre célébration de Noël se fait dans la sobriété et dans la reconnaissance de Dieu. Les cadeaux viennent après et ce n’est pas nécessaire », a fait savoir le Pasteur Beloum.

Aline Rachel Kiemdé, une fidèle catholique, pour sa part affirme que « la fête de Noël c’est la naissance de Jésus, sauveur du monde entier. Noël se fête dans nos cœurs, en famille, avec les amis ».

Et Ismaël Ouédraogo, un fidèle catholique, d’appuyer en disant que « Noël n’est pas une fête de guirlande et de boissons. C’est une joie à partager dans les cœurs pour le fils que Dieu nous a donné ».

Si tel est le sens de Noël, n’y a-t-il pas lieu alors de revoir toute l’affluence commerciale qui naît pendant cette fête au détriment de sa signification spirituelle ? Et inviter les consommateurs à dépenser avec modération pour que le festin ne prime pas sur le religieux !

Assétou. Maiga

Laissez votre commentaire ici !