Nathalie Becquart, première femme nommée au Synode des Évêques

118

L’un des plafonds de verre du Vatican s’est fissuré samedi avec la nomination d’une femme, la Française Nathalie Becquart, au poste de sous-secrétaire du Synode des Évêques. Elle devient ainsi la première femme à obtenir le droit de vote dans cette institution.

À 52 ans, Nathalie Becquart, religieuse de la congrégation des Xavières, a écrit samedi une page de l’histoire du Vatican. Sa nomination par le pape François au sous-secrétariat du Synode des Évêques est la preuve qu’” une porte s’est ouverte”, a déclaré le secrétaire général de l’institution, le cardinal Mario Grech.

Selon lui, la décision reflète la volonté du pape de promouvoir “une plus grande participation des femmes dans les processus de discernement et de décision au sein de l’Église”.

Nathalie Becquart sera la première femme à obtenir le droit de vote dans cette institution créée en 1965, chargée “de conseiller le souverain pontife et de débattre des sujets les plus sensibles de l’Église catholique”précise la BBC.

La religieuse était déjà consultante, depuis 2019, auprès du Synode. Ce dernier fait appel à de nombreux consultants et experts, parmi lesquels plusieurs femmes, mais ces postes ne sont pas assortis d’un droit de vote.

L’an dernier, le pape avait également nommé six femmes dans le conseil chargé de superviser les finances du Vatican. Mais si la porte s’entrouvre pour les femmes au Vatican, leur ordination n’est pas pour demain, tempère la BBC.

En janvier, le souverain pontife a certes officialisé le droit des femmes à lire les Écritures pendant la messe et à distribuer la communion – une pratique qui était, de fait, déjà largement répandue – mais son décret “insistait sur le fait que la prêtrise resterait réservée aux hommes”, rappelle la radiotélévision britannique.

Source: courrierinternational

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !