A l’occasion de la semaine de la francophonie, l’institut français à Ouagadougou organise plusieurs activités, dont le Café littéraire où sont invités de  jeunes auteurs à venir parler de leurs textes. Ce jeudi 17 mars 2016, Nafissatou Sondo, lauréate du prix du jeune écrivain francophone, était l’invitée du jour.

A l’occasion de la semaine de la francophonie, l’institut français à Ouagadougou organise plusieurs activités, dont le Café littéraire où sont invités de  jeunes auteurs à venir parler de leurs textes. Ce jeudi 17 mars 2016, Nafissatou Sondo, lauréate du prix du jeune écrivain francophone, était l’invitée du jour.

Projection de film, salon du livre de la jeunesse, concours, concerts et café littéraire sont, entre autres, activités proposées du 12 au 19 mars 2016 à l’occasion de la semaine de la francophonie à l’Institut français.

Au Café littéraire de ce jeudi 17 mars, Nafissatou Sondo, la Burkinabè de 23 ans, l’une des lauréats du 31e prix jeune écrivain francophone, s’est entretenue  avec le public avant son départ pour la France où elle recevra son prix le 18 mars 2016 au Salon du livre de Paris.

En effet, la Burkinabè a postulé au prix du Jeune écrivain francophone de 2015 et a été reçue parmi les 14 lauréats pour sa nouvelle « Une si longue route ».

Cette œuvre  retrace le cheminement de plusieurs hommes et femmes qui se jettent sur le chemin de l’aventure en essayant de rejoindre les côtes européennes par des moyens précaires comme les barques, les pirogues. Bien que faisant partie de la nature de l’homme, pour elle la migration aujourd’hui fait écho au désespoir de l’homme.Lire la suite

Laissez votre commentaire ici !