MPP: une rentrée politique sous le signe de soutien aux forces de défense et de sécurité

68

Le Mouvement du Peuple et pour le Progrès (MPP)  a organisé sa rentrée politique dans la journée du samedi 22 Septembre. Cette rencontre avec les militants et sympathisants était placée sous le thème : « bâtir avec le peuple un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice ».

Cette rentrée politique du MPP se tient à un moment où le pays est confronté à une montée en puissance des attaques terroristes. C’est pourquoi, le président par intérim du parti, Simon Compaoré a bien avant le début de ladite rencontre félicité les forces de défense et de sécurité qui se battent au quotidien pour repousser hors des frontières du pays ces « ennemis du peuple ».

 Aussi, il a adressé ses félicitations au président de l’assemblée nationale et les députés de la mouvance présidentielle qui œuvrent pour l’atteinte des objectifs du parti.

 « Vous démontrez chaque fois à nos adversaires politiques que le Burkina Faso  est véritablement en marche », a lancé Simon Compaoré à l’endroit des élus du parti du « soleil levant ». Et d’ajouter qu’ils les encouragent  à poursuivre et à accélérer la cadence au regard des enjeux futurs.

C’est dans cet esprit le ministre d’Etat au près de la présidence a invité les militantes et militants des structures géographiques des secteurs spécifiques du parti à continuer à se mobiliser de façon conséquente pour accompagner le président du Faso dans la réalisation de son programme de gouvernement.

Le Burkina Faso vit depuis janvier 2016 et durant ces dernières semaines, « les moments les plus difficiles de sons histoire sur le plan sécuritaire ». C’est pourquoi, a expliqué Simon Compaoré, cette rentrée politique de son parti se tient  sous le thème  « Surmonter  le défi et réussir la mise en œuvre du PNDES dans l’unité  et la discipline ».

Car, a-t-il poursuivi, les attaques à répétition dans les régions du Sahel, du nord, de la Boucle du Mouhoun, du sud-ouest et de l’Est confirment la volonté des terroristes à contrôler et occuper totalement le territoire national.

Ainsi, il a affirmé que cette « entreprise funeste » est vouée à l’échec, et a promis que l’intégrité territoriale sera préservée. Sur l’idée émise par l’opposition de l’incapacité du MPP à diriger le pays, le président par intérim, a déclaré que son parti n’a pas « de leçon à recevoir de telles personnes ».

Et  le président de l’assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé de renchérir en disant qu’on ne change pas une équipe qui gagne.

« La démocratie  tout comme la paix, loin d’être un bien définitivement acquis, est une perpétuelle quête, une construction dynamique et perfectible. C’est dans cette perspective que se justifie la démarche du président Roch Marc Kaboré qui a initié un cadre de concertation à caractère national aux fins de relire le code électoral et de rédiger une nouvelle constitution pour répondre aux besoins de notre peuple  et permettre l’ancrage de la démocratie », a-t-il soutenu.

En avisant le renouvellement des structures du parti, Simon Compaoré, a annoncé dans les prochains jours une visite dans l’ensemble des communes  pour s’imprégner  du niveau du programme  présidentiel  et du PNDES.

                                                                                                   Achille ZIGANI

                                                                                                        (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here