Accueil Actualité Mort de la Reine Elizabeth II : hommage à une humaniste

Mort de la Reine Elizabeth II : hommage à une humaniste

 

 

Elizabeth Alexandra Mary connue sous le nom Elizabeth d’Angleterre (Reine Elisabeth) est une femme qu a marqué l’histoire de l’Angleterre et surtout de l’humanité. Elle accéda au pouvoir très jeune et son mode de gouvernance interpellera plus d’un. Son règne a été le plus long et sa personnalité unique en son genre. C’est un monument qui s’en est allé.

 

Elizabeth Alexandra Mary devenue Elizabeth d’Angleterre (Reine Elisabeth) est née le 21 avril 1926 à Londres, au Royaume-Uni. A l’âge de 13 ans, elle rencontre son futur époux, Philip Mountbatten, ex-prince de Grèce et du Danemark. En 1946, ils officialisent leur relation et il l’épouse l’année suivante. Lorsque son oncle Edouard VII, initialement héritier de la couronne, renonce à ses droits pour épouser une femme divorcée, c’est son père qui devient roi. En tant que fille aînée de George VI, elle devient alors première dans l’ordre de succession. Elle accède au trône à la mort de son père en février 1952. Couronnée le 2 juin 1953, la cérémonie a été retransmise à la télévision, une première mondiale. 

 

« Des honneurs et distinctions »

A 16 ans, elle est nommée colonel en chef du régiment des Grenadiers Guards. Deux ans plus tard, elle devient apprentie conductrice d’ambulance et mécanicienne, conduisant des camions militaires. C’est la seule chef d’Etat à avoir porté l’uniforme lors de la Seconde Guerre mondiale. En outre, elle a les titres de chef de l’Amirauté britannique, de gouverneur suprême de l’Eglise d’Angleterre, duchesse de Normandie, seigneur de Man, chef suprême des Fidji et commandant en chef des armées de tous ses pays. Beaucoup de responsabilités pour une femme née en 1926 et reine depuis 1952. Elle a fêté le jubilé de diamant de son règne en 2012 et était toujours extrêmement populaire auprès des Britanniques pour qui elle incarne l’ordre, la tradition mais aussi le courage et la simplicité. Distinguée Ordre de l’Etoile de Roumanie, elle était la reine de Saint-Christophe-et-Niévès (1983–2022) .

« Pacifiste et humaniste »

Au regard de son engagement pour le maintien de la paix entre les nations, Reine Elisabeth était une militante pour un monde égalitaire et sans distinction de couleurs de peaux. En tant que cheffe du Commonwealth, Élisabeth a su conserver des liens avec les pays anglophones du continent africain comme le Ghana, premier pays à obtenir son indépendance en 1957, où elle s’est rendue en 1961. Sur place, elle rencontre le président ghanéen Kwamé Nkrumah. Elle va même ouvrir le bal en dansant avec le dirigeant panafricaniste, une scène qui restera gravée dans les mémoires.

En 1979, la reine se rend aussi en Zambie, contre l’avis de la première ministre britannique Margaret Thatcher. En effet, Lusaka la capitale accueille le sommet du Commonwealth. C’est à cette occasion qu’Elizabeth préside la signature de la Déclaration de Lusaka sur le racisme et les discriminations. Un texte important dans lequel les dirigeants de l’organisation s’engagent à travailler main dans la main pour éliminer le racisme, les préjugés raciaux et les politiques d’apartheid.

Elisabeth entretiendra, pendant des années une relation compliquée avec l’Afrique du Sud. Elle refusera d’ailleurs de s’y rendre entre 1952 et 1995 afin de ne pas cautionner le régime d’apartheid en place.

Le 9 avril 2021, prince Philip décède à l’âge de 99 ans. Elizabeth II est reine du Royaume-Uni et des seize états du Commonwealth, soit plus de 130 millions de personnes qu’elles gouvernent. Monarque ayant régné le plus longtemps sur l’Angleterre, la Reine meurt le 8 septembre 2022, à 96 ans. Ils laissent derrière eux quatre enfants. Il s’agit de Charles III (1948), Andrew ‘York  (1960), Anne du Royaume Uni (1950) et Edward de Wessex (1964). Charles devient le roi d’Angleterre sous le nom de Charles III. Elizabeth d’Angleterre a onze arrière-petits-enfants. 

AUCUN COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire ici !