Pour vulgariser le MoJo, le Mobile Journalism, Orange Burkina a outillé, le mercredi 16 mai 2018 à Ouagadougou, des journalistes à l’utilisation optimale d’un smartphone. Une occasion pour Orange Burkina d’informer les hommes de médias sur ses produits et services.

Leader national en Data mobile avec 70% de part de marché, Orange Burkina appréhende le Mobile Journalism comme une nouvelle technique journalistique importante de la transformation numérique au Burkina. C’est pourquoi, Orange Burkina entend accompagner les journalistes à réaliser un travail de qualité à l’aide d’un smartphone.

Raissa Romaine Zidouemba, journaliste formatrice

Selon la formatrice Raïssa Romaine Zidouemba, le MoJo est un journalisme mobile professionnel qui « permet aux participants d’avoir des connaissances en termes de définition, d’application utilisées pour le traitement des vidéos sur le mobile mais aussi en termes d’écriture pour avoir un produit multimédia attrayant et captivant ». « Le mobile journalism exploite les potentialités qu’offrent les médias classiques, la radio, la télévision, la presse écrite, la presse en ligne en utilisant l’image, le son, la vidéo et le texte pour produire un contenu qui va être diffusé sur le net. Il n’y a pas un grand pas à faire pour adopter le MoJo », a-t-elle fait savoir.

En reconnaissant que le téléphone mobile est la chose la plus utilisée pour se connecter et rechercher de l’information, Abdramane Diallo, directeur marketing d’Orange Burkina voit en cette rencontre une opportunité partagée. « Il est de bon ton que les journalistes se forment à cette nouvelle technologie, il est aussi de bon ton pour nous opérateur d’aller vers ces journalistes pour leur expliquer comment ils peuvent travailler de manière professionnelle en utilisant nos outils », a-t-il indiqué.

Abdramane Diallo, Directeur Marketing d’Orange Burkina

Pour sa part, Minata Traoré/Séré, responsable de la communication à Orange Burkina, c’est une initiation qui va apporter de la performance aux journalistes. « Le mobile journalism et internet vont vite et le journaliste pourra aller vite aussi », a-t-elle expliqué.

Du côté des participants c’est également la satisfaction. Asmaho Dao de la radio Oméga dit avoir beaucoup appris avec cette initiation au mobile journalism.

Orange Burkina, leader de l’innovation

Orange Burkina met à profit son leadership dans les domaines du mobile money et de l’internet mobile au service de la transformation numérique au Burkina. Son appui profite aussi bien aux structures étatiques que privées dans la mise en place de leurs services numériques. Orange Burkina a déjà lancé des projets majeurs dans ce sens : le paiement de la taxe via Orange Money ; e-santé, un dispositif d’assistance médicale par appel à travers ‘’Allo Docteur’’, par SMS à travers ‘’Conseil médical’’ et d’accès aux pharmacies de garde et à la liste des reconnus médecin par l’Etat et l’ordre des médecins ; e-boutique Orange, une plateforme e-Commerce pour acheter en ligne avec Orange.

Orange est l’un des principaux opérateurs de télécommunications dans le monde. Présent dans 29 pays, le groupe servait 265 millions de clients dans le monde au 31 mars 2017. Il est également l’un des leaders mondiaux des services de télécommunications aux entreprises multinationales sous la marque Business Services.

Installé au Burkina depuis le 22 juin 2016, Orange compte plus de 8millions d’abonnés avec un taux de pénétration du mobile de 92% au niveau de la population.

Entreprise citoyenne, partenaire de la transformation digitale, avec un dispositif efficace d’écoute et d’information des clients, la logique d’Orange Burkina est de permettre à ses clients de profiter pleinement de son expertise et de son dynamisme en matière d’innovation et de développement de l’écosystème numérique par des investissements en cours.

 

Assétou  MAIGA

Publicités