Mise en œuvre du second compact : la vice-présidente du Millennium Challenge Corporation échange avec le président du Faso

85

Dans le cadre de la mise en œuvre du second compact au Burkina Faso, le président du Faso a reçu ce lundi 29 novembre 2021 en audience Fatema Sumar, la vice-présidente du Millennium Challenge Corporation (MCC) chargée du compact des opérations. Les échanges ont porté sur les investissements pour le renforcement de la fiabilité du réseau énergétique au Burkina Faso.

 

Le projet majeur que porte le second compact vise à réaliser des investissements significatifs dans le domaine de l’électricité afin d’améliorer sa qualité de service. Au cours de cette audience, la vice-présidente du Millennium Challenge Corporation (MCC) chargée du compact des opérations a échangé avec le président du Faso sur les difficultés liées à la croissance économique du Burkina. Parmi ces difficultés figurent le coût élevé de l’accès à l’électricité, la faible qualité et les limites de l’accès à l’énergie. « Nous avons rencontré le président Kaboré pour discuter des investissements faits par les Etats Unies dans le cadre du second compact avec le Burkina Faso. Le MCC et le Burkina Faso bénéficient d’un partenariat solide et continue de travailler ensemble pour la mise en œuvre réussi du compact en nous focalisant sur le développement économique et trouver des solutions aux problèmes que rencontre la croissance économique au Burkina Faso », a mentionné Fatema Sumar, vice-présidente du MCC chargée du compact des opérations.

Fatema Sumar a également échangé avec Roch Marc Christian Kaboré sur la possibilité de la mise en œuvre d’un compact régional et les investissements dans ce cadre pour renforcer davantage la fiabilité de réseau énergétique au Burkina Faso.  La mise en œuvre de ce compact régional vise à accroitre les capacités de production de l’électricité et les connexions avec les pays voisins. « Le leadership du président Kaboré est très important dans la mise en œuvre réussi de ce compact. Nous travaillons avec le gouvernement du Burkina Faso pour créer des opportunités économiques en faveur du peuple burkinabè », a laissé entendre Fatema Sumar.

Les projets qui seront mis en œuvre dans le cadre de ce second compact vont permettre d’améliorer les infrastructures dans le secteur de l’énergie et de trouver des solutions aux problèmes de production. Cette action contribuera au renforcement des capacités de production d’énergie et à la réduction de la dépendance aux différents types d’énergies utilisées jusqu’à présent. « Le MCC reconnait les progrès enregistrés par le Burkina Faso et nous continuons d’encourager le gouvernement à faire montre d’engagement continu, à remplir les conditions d’éligibilité de la mise en œuvre de ce compact y compris la lutte contre la corruption, le renforcement des droits démocratiques. Nous allons travailler ensemble pour la réduction de la pauvreté à travers la croissance économique », a annoncé Fatema Sumar.

Les investissements et les compacts du MCC sont mises en œuvre pour une période de 5 ans. La mise en œuvre du second compact entrera en vigueur en septembre 2022.

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !