Le chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba a ouvert, ce 11 mai, les travaux de la session 2018 du Comité de pilotage du Plan national de développement économique et social (PNDES). Il s’est agit de l’examen et la validation du rapport de performance de l’année 2017 et des perspectives 2018 -2020.

Cela fait déjà deux ans que le PNDES est mis en œuvre.  Cette deuxième année  a été marquée au plan national selon les rapports sectoriels et régionaux par la consolidation de la reprise économique avec une croissance du PIB réel de 6,7% en 2017 contre 5, 9% en 2016 et 4% en 2015.

Laquelle croissance a fait dire au premier ministre Paul Kaba Thiéba que nonobstant les difficultés auxquelles l’on fait face, les résultats réalisés sont très encourageants.

« Sur le plan de l’économie prise dans sa globalité, la reprise économique amorcée en 2016 s’est consolidée », se réjouit Paul Kaba Thiéba avant d’indiquer que dans plusieurs domaines notamment celui de la réforme des institutions et de la modernisation de l’administration, du développement du capital humain, de l’éducation…, plusieurs actions été réalisées.

Toujours des défis à relever

Afin d’optimiser les résultats de la mise en œuvre du PNDES, les autorités se butent à autant de défis qu’elles doivent relever. Ainsi, le premier ministre a fait savoir entre autre le renforcement des facilités d’entreprendre au Burkina Faso, l’accélération de la mise en œuvre des programmes de développement des logements décents, l’accélération de l’accès à l’assainissement domestique, l’élargissement de l’accès à la formation technique et professionnelle et à l’enseignement supérieur technique, la gestion des crises conjoncturelles de l’insécurité alimentaire et la crise de l’éducation au sahel.

En plus de ces défis cités, le chef du gouvernement a attiré l’attention des membres du Comité de pilotage sur les nécessités d’améliorer la sélection des prestataires pour la réalisation des grands travaux, la préparation des grands projets à mettre en œuvre en mode PPP, l’amélioration de la programmation, du suivi et de l’évaluation des actions à mener dans le cadre du PNDES.

 Les populations à la base, une priorité du gouvernement

Cette cérémonie était caractérisée par la présence des présidents de conseils de collectivités. Cette présence, souligne le premier ministre, est l’aboutissement du processus visant à mieux aligner l’action du gouvernement sur les priorités des populations à la base.

Ce processus qui a conduit à l’élaboration de contrats d’objectifs entre l’Etat et les collectivités territoriales s’est parachevé par la signature desdits contrats  entre les gouverneurs, représentant l’Etat et les présidents de conseils régionaux et les maires.

« Je demeure convaincu que ces contrats d’objectifs nous permettrons de relever rapidement le défis des transferts des ressources budgétaires aux collectivités territoriales », avoue le premier ministre.

                                                                                                                                   Issa KARAMBIRI

 

Quelques réalisations du PNDES en 2O16 et 2017

SANTE

33 013 791 d’actes médicaux délivrés gratuitement chez les enfants de 0 à 5 ans et les femmes enceintes. 158 CSPS construits et 37 CSPS transformés en centres médicaux. 26 dispensaires ou maternités isolés construits et 1 CMA/HD construit. 17 668 agents de santé recrutés au profit des villages. 3 995 agents de santé dont 787 médecins et 47 pharmaciens. 34 ambulances acquis.

EAU POTABLE

3955 forages neufs et 1632 réhabilités. 352 km de réseau d’adduction d’eau potable. 49 681 nouveaux branchements au réseau d’adduction d’eau de l’ONEA. 99 bornes fontaines en milieu urbain. 225 systèmes d’adduction d’eau et 46 réhabilités. 156 468 m/J. 12 600 m en plus de stockage de l’ONEA.

EDUCATION

55 lycées + 409 collèges+ 394 blocs de classe pour les post primaire construits. 5 754 jeunes diplômés dans le cadre du PEJEN. 11 930 instituteurs adjoints certifiés recrutés au profit du primaire. 7 194 enseignants recrutés au profit du post primaire et secondaire général et technique. 1263 salles de classe pour a résorption de salles sous paillote. 25 laboratoires dans 25 provinces. 2 lycées scientifiques à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso.

AGRICULTURE

49 668 242 animaux vaccinés contre la MNC, la PPCB, et la PPR volailles, bovins, petits ruminants. 11 barrages construits plus 11 réhabilités soit une capacité cumulée de 6135,35 millions de m            3 d’eau. 22 161 équipements pour 18 232 producteurs (dont 8 488 femmes). 35 036 tonnes d’engrais pour 280 029 producteurs (dont 95 294 femmes). 10 625 tonnes de semences, pour 479 946 producteurs (dont 196 352 femmes). 13 486 ha de périmètres irrigués et de bas fonds aménagés plus 3 861 ha réhabilités et de bas fonds.

ROUTE ENERGIE ET TIC

271 km de routes bitumées en cours de réalisation plus 322km en instance de démarrage. 306 km d’études achevées. 1 239,71km de pistes aménagés. Achèvement de la construction de la centrale solaire de 33 MWc de Zagtouli, construction de la centrale solaire photovoltaïque de 1,1 MWc de Ziga. 2 042km de routes entretenues. 130,675km de voirie urbaine réalisée. 187km de routes en cours de réhabilitation. 688km de fibre optique déployées.

EMPLOIS

39 926 emplois dans le secteur public. 471 emplois créés par les ONG. 81 192 emplois créés dans le secteur privé formel. 62 046 emplois créés par les projets et programmes. 76 100 emplois en 2016 plus  + de 107 535 emplois en 2017 pour un total de 183 635 emplois formels créés durant les deux années du PNDES dont 86 000 emplois décents.