L’heure est au bilan des activités et à l’amélioration des performances au ministère de la communication et des relations avec le parlement. Le premier responsable du ministère, a procédé au lancement du 1er CASEM de son département ce jeudi 05 Septembre 2019 à Ouagadougou.

Dresser le bilan des activités et améliorer les performances de ses différentes structures, c’est l’objectif du 1er CASEM du ministère de la communication et des relations avec le parlement.  Au cours des travaux, il s’agira pour les participants de faire l’état des acquis déjà engrangés, de dégager les limites et d’apporter des solutions pour améliorer les résultats ainsi que les performances du ministère.

Remis Fulgance Dandjinou, Ministre de la communication et des relations avec le parlement
Remis Fulgance Dandjinou, Ministre de la communication et des relations avec le parlement

Placé sous le thème « management et efficacité des structures », le conseil d’administration du secteur ministériel veut faire du management un outil de performance au niveau des différentes structures du ministère. Selon le ministre de la communication et des relations avec le parlement Remis Fulgance Dandjinou, « Il y’a des efforts qui sont faits donc nous devons saluer les structures qui œuvrent à réaliser toutes leurs activités mais il y’a également certaines structures que nous devons tirer vers le haut ».

Au nombre de ces structures à féliciter, on note la Direction de passation des marchés, l’Institut Supérieur des Techniques de l’Information et de la Communication (ISTIC) et la RTB qui ont un taux de réalisation globale relativement intéressant malgré les situations délicates qu’ils traversent. « Je pense qu’il faut s’appuyer sur l’exemple de ces managers-là qui portent leurs directions afin d’arriver à ce que ceux qui ont des difficultés à suivre puissent mettre cela en œuvre », souligne le ministre Dandjinou.

une vue des participants
une vue des participants

 RTB : la crise n’a que trop duré 

S’exprimant sur la crise qui secoue la RTB depuis quelques jours, le ministre de la communication affirme que ces questions seront abordées. « Forcement nous allons en parler. Les informations seront données par les différents responsables des Etablissements Publics de l’Etat (EPE) aux membres du CASEM » affirme le Ministre de la Communication.

Les discussions et les négociations entre les acteurs syndicaux et le gouvernement se poursuivent pour trouver une solution à la crise. Si l’on en croit les propos du ministre Remis Fulgance Dandjinou, « la crise n’a que trop duré à la fois en termes de préjugés portés à l’image des médias de services publics mais aussi en termes de service rendus aux burkinabè dans l’accès aux informations et aux divertissements ».

Aussi appelle-t-il les uns et les autres à savoir raison garder parce que même si la lutte est importante, la préservation des acquis l’est également. Il rappelle que la RTB ne s’est pas faite en une semaine, ce sont des personnes qui ont réussi à positionner ce média à la place qu’il occupe aujourd’hui. « Il faut trouver un juste milieu pour ne pas porter atteinte au crédit et à l’honorabilité de ce média » a conclu le ministre de la communication.

Faridah DICKO

Laissez votre commentaire ici !