Les menstrues ou si vous préférez « les règles » ou encore    sang périodique des femmes continuent toujours d’être un tabou dans nos sociétés africaines. En parler avec les enfants demeure une chose impensable pour les parents. Ce qui d’ailleurs me fait rappeler ce fait qui m’a marqué dans mon enfance : lorsqu’une fille avait ses règles pour la première fois, elle se mettait immédiatement à pleurer, car ignorant la cause de ces saignements.

Les règles considérées comme signes d’impureté

Aussi il se développe autour de ce phénomène des idées aussi invraisemblables les unes que les autres, dues en partie à certaines croyances, à la tradition, et à la religion. En effet il n’est pas rare d’entendre dire que les femmes qui ont leur règle ne peuvent faire la cuisine car elles sont considérées comme sales. L’Islam leur interdit de jeûner, de prier, ou de lire le Coran. Elles ne doivent surtout pas se rapprocher des lieux de cultes traditionnels, de peur de faire fuir les génies avec leur sang sale et impur. Mais le comble de tous ces stéréotypes et que je trouve d’ailleurs absurde, c’est qu’on fait croire aux femmes que se doucher pendant leurs règles les rendraient stériles !

En Afrique, une fille sur dix ne va pas à l’école pendant ses règles

Toutes ces considérations affectent indubitablement les femmes, elles ne peuvent « vivre leur vie » convenablement. Ce malaise est d’autant plus décuplé chez la jeune fille car par crainte d’être tachée et de subir les moqueries, elles se terrent dans un coin de la classe, et réussir à les faire lever de leur place relève de l’exploit. D’autres choisissent carrément de sécher les cours. Selon une étude réalisée par l’ONG Plan International, « en Afrique, une fille sur dix ne va pas à l’école pendant ses règles ».

La sensibilisation doit continuer et même s’intensifier

Cependant même si ces croyances ont la peaux dure et semblent enraciner dans les habitudes, il n’en demeure pas moins que des actions doivent être entreprises pour les « déraciner ». La sensibilisation doit continuer et même s’intensifier car tout comme il apparait normal et naturel à un homme de se tenir debout, d’attraper son sexe et d’uriner, il est tout à fait normal et naturel pour la femme de voir ses menstrues ! C’est un phénomène biologique qui s’explique par le fait qu’en l’absence de fécondation de l’ovule par un spermatozoïde occasionnant ainsi une grossesse, ce dernier se dissout et il est expulsé tout naturellement avec un peu de sang et c’est ce qui constitue les menstrues. Alors on continuera toujours de le clamer haut et fort : « les menstrues sont un phénomène naturel et normal ». En amont, pour que la lutte porte fruit, il appartient aux femmes aussi de se débarrasser de leurs craintes et complexes et de se dire : « J’ai mes règles et alors… ? »

Roseline SOMA

Laissez votre commentaire ici !