Mémorial Thomas Sankara : « faire renaitre Sankara de ses cendres là où il a été assassiné », Col Major Bernard Sanou

A l’occasion du 31e anniversaire de la mort du  capitaine Thomas Sankara, le comité d’organisation du mémorial Thomas Sankara (CMT-TS) avec le ministère de la culture, des arts et du tourisme ont procédé à la pose de la première pierre du monument.

L’impérialisme, à bas !  L’impérialisme, a bas ! Gouvernement mouta-mouta, à bas ! La Patrie ou la mort nous vaincrons ! C’est sur ces slogans du père de la révolution burkinabè Thomas Isidore Noël Sankara que cette cérémonie a planté ses décors.

Selon Rasmané Zinaba, l’idée de la construction du mémorial Thomas Sankara certaines personnes ont déclaré : « ceux qui voulaient dresser ce mémorial, étaient des fous !». Et de poursuivre que le processus a deux années d’existence.

Car, déjàen octobre 2017, une campagne de souscription pour la construction d’un mémorial qui rend hommage au « Che Guevara africain », est lancée en présence du parrain Jerry Rawling, de Roch Kaboré et des acteurs de la société civile de la sous-région.

« Il a fallu l’engagement  au plus haut  niveau du président du Faso lui-même. C’est donc important que cette partie de l’histoire soit connue. Sur son compte tweeter, Roch Kaboré a encore rendu un hommage au président Thomas Sankara. Il a exprimé son engagement à œuvrer, je le cite, pour l’aboutissement de la justice dans le dossier relatif à son assassinat », a lancé le ministre de la culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango.

Le colonel-major à a retraite Bernard Sanou dit Gringo a indiqué que 15 octobre 2018, est un jour d’espoir et de renaissance. Le présent mémorial, a- t- il souligné, est de faire renaitre Sankara de ses cendres sur le site où il a été assassiné. Il a par ailleurs fait savoir que le choix de ce site a été validé officiellement.

A l’entendre, cet espace sera ouvert à tout le monde à toute personne épris de paix et d’humanité.Selon le ministre de la Culture, Abdoul Karim Sango, le président Thomas Sankara a sacrifié sa vie pour la dignité de l’homme noir et du continent africain.

Abdoul Karim SANGO a dit saluer l’engagement des patriotes  qui œuvrent sans relâche à perpétuer l’idéal pour lequel il s’est battu. Et d’ajouter « que l’activité de ce matin, est la preuve que Thomas Sankara n’est pas mort ». Il a précisé que la présente pose de la première pierre du mémorial qui traduit l’engagement du gouvernement à sa réalisation.

« Je suis ému parce que le président  Thomas Sankara  a été et demeure ce grand panafricaniste qui a contribué à la réhabilitation de l’homme noir  et du continent. Il est évident lorsqu’on associe à un événement autour de sa personne, on ne peut qu’être transformé mais transformé positivement», a-t-il martelé.

Un monument de huit mètre pour Sankara 

Dans les explications de Jean Luc Bambara, la première phase va consister à ériger une statue de cinq mètre. A cet effet, elle est faite « en ronde bosse »qui est une technique de sculpture en trois dimensions qui peut être observée sous n’importe quel angle.

Jean Luc Bambara a confié avoir collaboré avec plus de 50 artistes burkinabè pour que ce monument qui symbolise le capitaine Thomas Sankara, fait en bronze patiné à partir de la technique de la cire perdue, voit le jour.

Dans la seconde étape, le promoteur de « l’espace culturel Barso », la statue est montée sur un socle de béton de trois mètres de haut en forme pyramidale. Les quatre faces comportant sur chacune de ses quatre faces, trois des douze bustes, a-t-il informé, qui vont représenter les douze compagnons abattus avec le capitaine-président.

Enfin, une visite pédagogique du conseil de l’entente, le lieu où sera dresser le monument, ensuite, le lieu de la mort de Sankara, qui a suivi une explication du colonel Bernard Sanou des faits de ce jeudi 15 octobre 1987. Et Rasmané Zinaba de conclure que «  ce sera la dernière image du conseil de l’entente ».

 

Achille ZIGANI

 (Stagiaire)

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !