Meilleur documentaire scientifique: Karim Namoano sacré champion pour la deuxième fois

128

Ouagadougou a abrité du 6 au 9 novembre 2018, le festival du film scientifique . Organisé par  l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD )et l’Institut Goethe , en partenariat avec l’Association des journalistes et communicateurs scientifiques du Burkina Faso( AJCS/, le festival a connu son apothéose avec la proclamation des résultats du  concours des « Mils d’Or ».

Pour la seconde fois, le trophée  « les Mils d’or 2018  » qui récompense le meilleur  documentaire scientifique  réalisé par un réalisateur africain est revenu à Karim Namoano. L’œuvre  intitulée « Le niébé OGM : la controverse »  a traité de la recherche sur les OGM au Burkina Faso et plus spécifiquement sur le niébé OGM. Pour ce dernier, il s’agissait de voir quels regards portent les un et les autres  sur la question des OGM aux multiples enjeux sociaux, agricoles, politiques et économiques.

Photo de famille avec les membres du jury

L’heureux lauréat s’est démarqué des autres par  la pertinence du thème traité, l’artistique du film et la qualité du message.

Pour Souleymane Ouédraogo président du jury , ce film a une thématique assez forte et le film a su campé la problématique de l’utilisation des OGM avec une certaine musique apportant une touche assez dramatique. «  Nous savons tous que l’actualité est assez animée chaque fois que l’on parle OGM. Tout a été fait par rapport aux différentes sorties de niébé utilisé et le film ouvre le débat .Force est de reconnaître que les chercheurs font un travail formidable, et pour l’avenir des formateurs seront amenés à retrouver des craintes sur leurs chemins d’exploitation et ces craintes sont suscitées à travers une conscience assez longue portée par la société civile exprimant des désaveux assez forts avec des arguments ».

Le lauréat avec la représentante déléguée de l’IRD

En rappel, le journaliste avait déjà remporté ce trophée en 2013 avec son documentaire intitulé  « L’eau de la honte ». En plus du trophée, le lauréat  gagne  une résidence de deux semaines au service IRD images (France) pendant lesquelles le lauréat bénéficiera d’une formation au montage de court-métrage scientifique.

Pour la représentante déléguée  de l’IRD Dominique Dumet,  l’objectif de cette cérémonie vise à repérer des talents de réalisateurs dans le domaine du film scientifique afin de les encourager à partager ses connaissances avec la société et permettre à tout un chacun d’ utiliser ce savoir . « Le film scientifique consiste au départ d’expliquer déjà ce qu’est un chercheur, sa démarche, comment il produit sa connaissance et après comment il  la diffusera..

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here