Médiateur du Faso: Saran Sérémé sollicite le soutien du Premier ministre

61

 

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie DABIRE a reçue en audience le Médiateur du Faso Saran SERE/ SEREME, accompagnée d’une délégation de son institution, ce vendredi 8 Février 2019. Le Médiateur du Faso est venu échanger avec le chef du gouvernement sur les problèmes auxquels est exposée l’institution qu’elle pilote et par le même occasion transmettre les rapports d’activités des années 2015, 2016 et 2017.

Œuvrons en unité d’action, c’est le message du médiateur du Faso au cours de cet entretien avec le Christophe Joseph Marie DABIRE où elle invite les citoyens et les différentes institutions  à plus de dialogue pour parvenir à une véritable réconciliation nationale. En témoigne ses propos, « Au lieu de régler les incompréhensions par des méthodes conflictuelles, faisons le tout simplement à travers le dialogue, à travers la conciliation. Évitons ces crises qui nous ramènent en arrière parce que nous n’allons pas vivre éternellement dans des crises mais nous devons vivre en cohésion d’action, nous devons vivre en unité d’action pour pouvoir construire cette chère et mère patrie le Burkina Faso ».

L’occasion était propice  pour Saran SERE/ SEREME d’inviter les citoyens lésés à se saisir de l’institution dont elle a la charge afin d’obtenir gain de cause. «  Je profite de l’instant pour interpeller tous ceux qui ont des préoccupations avec l’État de venir voir le médiateur du Faso pour que nous puissions être leur défenseur, pour que nous puissions résoudre et leur faire justice, de leur donner droit si vraiment ils ont le droit. Parce que tant qu’ils ont raison nous œuvrerons à les défendre en toute situation  ».

Le médiateur du Faso a également profité de l’occasion pour discuter avec le Premier ministre sur les problèmes auxquels l’institution fait face notamment celui du budget qui s’avère être très faible et par conséquent solliciter l’accompagnement du gouvernement sur tous les plans.

 

Saran SERE/ SEREME a rappelé que l’institution dont elle a la charge met tout en œuvre pour se faire connaitre des populations Burkinabè « Nous allons toujours œuvrer pour renforcer l’action du médiateur du Faso mais surtout pour donner plus de visibilité sur cette institution, c’est cette appropriation dont nous avons besoin. Le médiateur du Faso œuvrera toujours à cette cohésion nationale et surtout pour diminuer la tension sociale »

En rappel Saran SERE/ SEREME a été nommée médiateur du Faso,  le 27 Septembre 2017, elle a officiellement pris fonction le 27 octobre 2017. Son rôle est de protéger et défendre les droits et les intérêts des citoyens contre les abus de  l’administration publique.

Marie Sorgho

Laissez votre commentaire ici !