Maternité : Les mesures à prendre éviter une grossesse à risque !

132

Les grossesses à risque sont des grossesses qui font courir des risques pour la santé de la mère et/ou celle de l’enfant. Elles sont dues soit à une pathologie liée à la maman, soit au développement du fœtus, soit à la survenue d’événements spécifiques lors de la grossesse. Si cette grossesse n’est pas correctement prise en charge, la future maman risque parfois de faire une fausse couche, le fœtus risque d’avoir un retentissement sur sa croissance, un accouchement prématuré à craindre pour le bébé. Le professeur Blandine Thiéba, gynécologue obstétricien à la maternité du CHU Yalgado Ouédraogo, past présidente de la SOGOB, apporte des éclaircissements.

Toute grossesse est-elle à risque?

Pr Blandine THIEBA
Pr Blandine THIEBA

Toute grossesse est à risque jusqu’à preuve de contraire. Avant on parlait de grossesse associée à des facteurs de risques comme le jeune âge inférieur à 18 ans ou la grossesse à un âge tardif, 40 ans et plus. Aussi les grossesses fréquentes, moins de 2 ans, rapprochées et nombreuses. Également quand la femme souffrait de certaines maladies comme le diabète l’hypertension, un utérus pluri cicatricielle. Des facteurs qui nous amenaient à faire une césarienne pour sauver la vie de la mère.
Des stratégies de réduction de la mortalité maternelle avaient donc été mises en place afin de détecter les grossesses à risques pendant les consultations prénatales. Mais on s’est rendu compte que les décès survenaient chez celles chez qui on n’avait détecté aucun risque. Toute chose qui nous a amené à considérer toute grossesse à risque jusqu’à preuve du contraire.

Lire aussi : Grossesse : Découvrir les 7 facteurs de risque

Quelles sont les mesures à prendre pour éviter une grossesse à risque ?

La seule mesure à prendre, c’est d’assurer un suivi correct de la grossesse, préparer l’accouchement et se préparer pour avoir des soins d’urgence en cas de complications. C’est pour cela que le concept de soins obstétricaux et néonatals d’urgence de qualité a été mis en place .Cela suppose une disponibilité des structures sanitaires et du personnel compétent au bon moment.
L’accouchée doit prévoir dans son post-partum une méthode contraceptive pour espacer les naissances. Sinon les grossesses itératives (répétitives) épuisent l’organisme maternel et sont sources de complications.

Source : SOGOB

Laissez votre commentaire ici !