Marie-Soleil Frère, spécialiste des médias africains est décédée

49

Marie-Soleil Frère, spécialiste des médias africains et épouse du comédien burkinabè Étienne Minoungou, s’est éteinte au cours de la nuit écoulée.

«Quel réveil brutal avec cette nouvelle déchirante du décès survenu cette nuit à Bruxelles de notre Marie-Soleil», a écrit vendredi matin le journaliste Thierry Hot sur sa page Facebook.

La belgo-burkinabè Marie-Soleil Frère a enseigné le journalisme au Burkina Faso. En 2000, elle est allée travailler à l’Agence intergouvernementale de la Francophonie avant de retourner en 2003, à son école d’origine, l’Université Libre de Bruxelles.

Spécialistes des médias africains, elle a écrit et coécrit de nombreux ouvrages dont « Presse et Démocratie en Afrique francophone » (Paris, Karthala, 2000), « Médias et Communications sociales au Burkina Faso » (avec Pr Théophile Balima, Paris, L’Harmattan, 2003) et « Afrique Centrale. Médias et Conflits. Vecteurs de guerre ou acteurs de paix » (Bruxelles, Éditions Complexe, 2005).

Lire aussi: : Universités Africaines de la Communication (UACO) 2019 : Les appels à communication déjà lancés

Marie-Soleil Frère était également l’épouse du célèbre comédien et homme de théâtre burkinabè Étienne Minoungou.

Thierry Hot a rendu homme à une «personnalité attachante et à une universitaire engagée et compétente» qui a formé en journalisme de nombreux étudiants de l’université de Ouagadougou.

Plusieurs de ses anciens élèves ont aussi salué sa mémoire.

Le Directeur des Rédactions de la télévision privée Burkina Info, Serge Mathias Tomondji parle d’une personne «attachante et solidaire, fidèle en amitié» et qui «savait apprécier le travail bien fait».

«Elle nous a appris à aimer le métier et à bien l’exercer. Paix à son âme !», a écrit le Directeur de la communication du ministère de la Justice, Bachirou Nana.

Agence d’information du Burkina

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !