Marie Laurence Ilboudo, « femme de l’année 2018 » selon Queen Mafa

179

Comme chaque année, Queen Mafa identifie des personnalités féminines qui se sont distinguées par leurs actions en faveur des femmes et des enfants . Notre choix s’est porté sur la ministre en charge de la Femme, Laurence Ilboudo. Pourquoi elle ?

Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, on reconnaitra certainement que Laurence Ilboudo Marshall est l’un des ministres les plus dynamiques du Gouvernement Thiéba III. Arrivée à la tête du ministère en février dernier suite à un remaniement ministériel, Laurence Ilboudo  se retrouve sur tous les fronts.

De la lutte contre les mutilations génitales féminines en passant par l’émancipation économique des femmes, Laurence Ilboudo a su redonner confiance aux femmes.  Si son combat a fait naitre un grand espoir dans les associations féminines et autres, elle ne s’est point limité à cela. En effet, Laurence Ilboudo s’est intéressée à un phénomène social qui mine depuis belle lurette la société Burkinabè : les enfants et les femmes en situation de rue.

Son combat contre le retrait des enfants et femmes en situation de rue est la manifestation de sa volonté d’offrir un lendemain meilleur à chaque être. Une action longtemps critiquée par certains qui a finalement portée ses fruits. De nombreux enfants ont été retirés de la rue et placé dans des centres d’accueil. Tout comme ces enfants qui apprennent des métiers, les femmes s’adonnent à des activités génératrices de revenus.

On ne saurait également passer sous silence l’organisation avec brio des activités commémoratives de la journée internationale de la femme 2018 ou elle a pu instituer par son dynamisme, un face-à-face avec le président du Faso.

Présente sur le plan national comme international, elle n’hésite pas à aller « au charbon » pour défendre la cause de la femme surtout lors des grandes rencontres. C’est eu égard à toutes ses actions qu’elle a reçu la médaille d’honneur des sapeurs pompiers en marge de la cérémonie commémorative du 58ème anniversaire des forces nationales le 1er Novembre.

 

Issa Karambiri

 

 

Laissez votre commentaire ici !