Mali : l’artiste musicien Sidiki Diabaté, accusé de violences conjugales

242

C’est l’affaire qui secoue actuellement le net: Mariam Sow, une guinéenne vivant au Mali accuse la star malienne Sidiki Diabaté de violence à son encontre.  La victime s’est exprimée dans une vidéo, confirmant que la star malienne l’a offensé et avouant que c’est bien sa photo qui circule sur les réseaux sociaux.

Il y a quelques jours, Mariam Sow aussi connue sous le pseudo de Mamasita, a été aperçue sur des photos terrifiantes. Photos dont les internautes se servent pour accuser le prince de la Kora de violences. Ce dernier l’aurait frappée à plusieurs reprises durant leur relation.

Elle s’est exprimée durant une émission radio en direct le 17 septembre 2020. Interrogée sur le plateau de l’émission Les Grandes Gueules de la chaîne Espace Guinée, elle a révélé les détails de cette affaire.

Tout d’abord concernant les photos qui ont circulé et qui montrent le corps tuméfié d’une jeune fille, Mamasita confirme qu’il s’agit bel et bien d’elle. Mais elle précise que les images datent d’il y a un an environ et qu’elle ne sait pas comment elles se sont retrouvées sur le net. Elle assure ne pas les avoir diffusées.

Elle poursuit son propos en affirme que leur relation date de 7 ans déjà et que la famille ainsi que les amis de Sidiki la connaissent très bien. Les violences, elle les a subies plusieurs fois. Certaines étaient pires que sur les photos. Mariam Sow soutient que Sidiki Diabaté la battait même avec des rallonges électriques. Mais elle est restée par amour, pensant que l’artiste malien allait changer.

L’ex petite amie du chanteur révèle également devant les auditeurs, qu’elle a été séquestrée pendant deux mois dans une maison avec un gardien payé par Sidiki dont elle a réussi à s’échapper finalement.

Actuellement soutenue par des organismes des droits sociaux au Mali, Mariam Sow serait désormais prête à porter plainte contre son bourreau.

Suite aux accusations portées sur l’artiste, le comité d’organisation des All Africa Music Awards (AFRIMMA) a fait l’annonce suivante sur sa page Facebook

Afrimma a annoncé ceci sur sa page Facebook le dimanche 20 septembre 2020 :« Nous annonçons le retrait des nominations de l’artiste malien Sidiki Diabaté. Cette étape est nécessaire en raison des graves allégations d’agression contre lui. Afrimma est un corps qui soutient la musique africaine et tandis que les talents de Sidiki Diabate sont bien reconnus, nous sommes contre l’agression de tout être humain et ne tolérons pas ce genre de comportement ».

Pour l’instant, Sidiki Diabaté ne s’est pas encore prononcé sur le sujet. Sur internet, les avis sont partagés. Si certains s’en prennent violemment à lui à travers leurs écrits, d’autres préfèrent jouer la carte de la prudence en attendant que la lumière soit faite sur l’affaire. Un autre groupe estime que le chanteur est victime de diffamation de son ex-copine ; Mamasita aurait selon eux, tout inventé.

En attendant de connaitre le fin mot de l’histoire, l’affaire Sidiki Diabaté-Mamasita continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive.

Source : actu-guinée.org ; MJD

Laissez votre commentaire ici !