Les jeunes de plus en plus touchés par les maladies cardio-vasculaires. Explication avec Dr Patrick Bambara

1139

Des jeunes qui font des crises cardiaques, l’hypertension artérielle, ou des accidents vasculaires cérébraux, cela est peut-être difficile à comprendre. Mais il faut comprendre que les maladies cardio-vasculaires ne sont plus l’apanage des personnes âgées. Explication avec Dr Patrick Bambara, médecin cardiologue à la polyclinique Notre Dame de la Paix.

Queen Mafa : Qu’appelle-t-on maladies cardio-vasculaires ?

Dr Patrick Bambara: On entend par maladies cardiovasculaires, un ensemble d’affections qui touchent le cœur et les vaisseaux. Il peut s’agir de maladies qui affectent les vaisseaux, qui irriguent le cœur généralement, et peuvent être à l’origine d’une crise cardiaque ou infarctus du myocarde. Il peut s’agir d’affections qui concernent les vaisseaux, qui nourrissent le cerveau pouvant causer un accident vasculaire cérébral. Ces maladies peuvent aussi affecter les vaisseaux au niveau des membres supérieurs et inférieurs. On peut avoir des affections qui touchent le muscle cardiaque et les valves qui sont en fait, les portes à travers lesquelles le sang circule au niveau du cœur.
On peut aussi avoir comme pathologie cardio-vasculaire, la formation des caillots au niveau des veines du corps ou dans une grosse artère qu’on appelle l’artère pulmonaire et causer l’embolie pulmonaire.
Le dernier groupe de maladies cardio-vasculaires est représenté par les affections congénitales (les malformations congénitales qui sont acquises à la naissance de l’enfant).
Les maladies cardio-vasculaires constituent la première cause de mortalité dans le monde. On dénombre 17,5 millions de décès imputables à ces maladies et plus des trois quarts de ces décès surviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.
Mais, il faut savoir que ces maladies cardio-vasculaires ont comme lit les facteurs de risques cardio-vasculaires.

Parlez-nous de ces facteurs favorisant les maladies cardio-vasculaires?

Nous avons entre autres la mauvaise alimentation, le manque d’activité physique, la consommation de tabac et de l’alcool, l’obésité, le surpoids, l’hypertension artérielle, le diabète, les problèmes de graisse dans le sang, le stress etc. Autant de facteurs qui existent et qui vont être pourvoyeurs de maladies cardio-vasculaires. C’est juste pour dire que si vous avez des patients qui ont une multiplication des facteurs de risque, c’est-à-dire un patient qui a une mauvaise alimentation, un surpoids, qui ne fait pas du sport, les évènements se multiplient et ce sujet a plus de risques de faire des maladies cardio-vasculaires.

L’hypertension artérielle et ses complications constituent le premier motif de consultation et d’hospitalisation dans notre pratique quotidienne. Le constat est donc alarmant dans la mesure où on est de plus en plus confronté à des jeunes qui présentent ces affections.

Pourquoi de plus en plus on aborde la problématique des maladies cardio-vasculaires chez les enfants et adolescents ?

La première raison est que nous avons effectivement constaté dans notre pratique quotidienne, qu’il y a de plus en plus des patients relativement jeunes qui viennent nous voir pour des affections cardio-vasculaires. Dans votre entourage, vous avez surement entendu parler de jeunes qui font une crise cardiaque, une hypertension artérielle, un diabète, une insuffisance cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou une insuffisance rénale. Il faut savoir que l’hypertension artérielle et ses complications constituent le premier motif de consultation et d’hospitalisation dans notre pratique quotidienne. Le constat est donc alarmant dans la mesure où on est de plus en plus confronté à des jeunes qui présentent ces affections.
La deuxième raison est que si nous arrivons à informer et sensibiliser les enfants qui constituent les adultes de demain sur l’adoption d’une bonne hygiène de vie cela nous permettra de prévenir l’émergence des facteurs de risques et donc de lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires. Ainsi nous investirons pour l’avenir.

Qu’est ce qui pourrait expliquer cette recrudescence des maladies cardiovasculaires chez les adolescents et les jeunes ?

Plusieurs raisons expliquent la recrudescence des maladies cardio-vasculaires chez les adolescents et les jeunes. Nous avons la mauvaise alimentation, de plus en plus d’enfants consomment des aliments très gras à travers les hamburgers, les frits, ont une alimentation très sucrée par la consommation de boissons sucrées, de gâteaux et de pâtisseries et une alimentation très salée par la consommation des cubes maggie, jumbo et autres …, la charcuterie et les boissons gazeuses par exemple. Une telle alimentation aboutit à la prise de poids et à l’obésité. Ces deux facteurs peuvent être à l’origine de la survenue de l’hypertension artérielle. Il faut savoir par exemple qu’un enfant en surpoids présente trois à cinq fois plus de risque de faire une crise cardiaque ou éventuellement un accident vasculaire cérébral avant l’âge de 65 ans.

Au cours de l’année 2013, une enquête du ministère de la santé et a révélé qu’à l’échelle nationale, le surpoids est retrouvé dans près de 13,4 % de la population et 4,5 % des sujets sont obèses.
Une autre raison est le manque d’activité physique. Beaucoup de personnes sont sédentaires, des enfants qui sont assis devant la télévision toute la journée, éventuellement en train de grignoter quelque chose. L’inactivité, l’alimentation en excès peuvent conduire à la prise de poids et déboucher à la longue aux maladies cardio-vasculaires. Dans cette même étude, plus de 90 % de burkinabé adultes ne pratiquent pas une activité physique dans le cadre de loisir.
Le 3e élément c’est la consommation de plus en plus rependue de l’alcool et du tabac. Selon l’enquête nationale de 2013 ; 27, 3 % consomment l’alcool et 11,3 % de la population consomme le tabac. Quand vous allez dans nos établissements scolaires, vous voyez des jeunes qui s’adonnent au tabac et à l’alcool. Il va de soi que dans les années à venir ces jeunes puissent présenter des maladies cardio-vasculaires.
Il y a également la faible consommation de fruits et légumes dans notre alimentation quotidienne. Moins de 5% de burkinabé consomment régulièrement des fruits et légumes.
Enfin il y a le stress professionnel et / ou familial qui peut aussi prédisposer à la survenue de maladies cardio-vasculaires.

Quels sont les problèmes cardio-vasculaires les plus fréquents chez les enfants et adolescents ?

Chez les enfants et adolescents, ce qu’on rencontre fréquemment, ce sont les cardiopathies congénitales (affections cardiaques acquises à la naissance), suivies des cardiopathies rhumatismales (affections qui vont toucher les portes à travers lesquelles le sang circule, secondaires aux angines mal traitées par exemple). Dans les groupes de cardiopathies congénitales, ce n’est pas que l’héritage, il y a certes quelques-unes qui ont une notion d’hérédité, mais il y a d’autres facteurs qui expliquent ces cardiopathies congénitales. Il s’agit entre autres le diabète de la maman, les infections comme la toxoplasmose et la rubéole, l’âge avancé de la mère pendant la grossesse, les carences nutritionnelles, l’alcool, le tabac et la consanguinité entre les deux parents.

Quels risques ces jeunes courent-ils ?

Chez les enfants, c’est le retard de croissance. Pour ceux qui sont scolarisés, c’est l’absentéisme et les retards scolaires dus aux maladies à répétition. Si ces problèmes ne sont pas dépistés tôt chez l’enfant ou chez l’adolescent, cela va aboutir à des complications au niveau du cœur, du cerveau, des vaisseaux et des reins …. Si on n’a pas eu la possibilité de prendre en charge très précocement l’enfant, il peut mourir.

L’enfant peut-il en guérir définitivement de ces maladies cardio-vasculaires ?

L’enfant peut guérir surtout quand il s’agit des cardiopathies congénitales (affections cardiaques acquises à la naissance). Normalement une intervention chirurgicale permet de rétablir les choses de façon définitive et l’enfant se retrouve guéri. Cependant, il y a d’autres affections dans lesquelles on ne peut pas parler de guérison en tant que tel (cardiopathies congénitales ou rhumatismales qui n’ont pas atteint le stade de l’intervention chirurgicale, ou les patients instables par exemple). Mais à défaut de le guérir définitivement, on peut soulager le patient afin de prévenir la survenue de complications.

Que faire lorsqu’on a un enfant souffrant de problèmes cardio-vasculaires ?

La première des choses est de consulter tôt un médecin. Souvent les patients ont recourt à la médecine traditionnelle, ce qui constitue un véritable retard dans la prise en charge. Il faut venir tôt dès les premiers symptômes afin qu’on puisse établir le diagnostic. Après cette étape, il faut respecter les conseils qu’on donne pour améliorer la prise en charge de l’enfant. Savoir prendre régulièrement ses médicaments, venir au rendez-vous de suivi qui permet de savoir comment les médicaments agissent et comment l’enfant supporte le traitement.

Comment prévenir ces maladies cardio-vasculaires ?

Il faut surtout avoir une bonne hygiène de vie. Notre bonne santé se trouve dans nos plats au quotidien. Il faut savoir bien s’alimenter, c’est-à-dire manger peu salé, peu sucré, peu gras, manger plus de fruits et de légumes. Arrêter le tabagisme pour ceux qui fument, arrêter la consommation d’alcool, pratiquer de façon régulière l’activité physique (juste 30 minutes trois fois par semaine, s’inscrire dans la durée et dans la régularité). Le sport permet d’éliminer les mauvaises graisses, réduire le taux de sucre, la tension artérielle, de maîtriser le poids, et de lutter contre le stress. Pour ceux qui sont en surpoids ou obèses, c’est de travailler à avoir un poids normal parce que plus vous prenez du poids, plus la tension artérielle aura tendance à monter. Il faut enfin saisir toute occasion pour, soit prendre son poids, soit prendre son périmètre abdominal, prendre sa tension et doser son taux de sucre dans le sang. C’est par ses moyens qu’on peut prévenir et dépister tôt les problèmes cardio-vasculaires.

 

Assétou Maïga

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !