Les femmes et les enfants de la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) ont eu de quoi se nourrir et se vêtir pour un bout de temps. L’œuvre est du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire qui leur ont rendu visite dans l’après-midi du vendredi 05 juillet 2019.

Des cartons de savons, des nattes, des matelas, des couvertures, des cartons de serviettes hygiéniques, des kits de dignité, du riz, de mais, de petit mil, de l’huiles, du lait, de la farine et bien d’autres, et un chèque de plus 2 millions de FCFA du gouvernement, ce sont entre autres les composantes du don à l’endroit des femmes et enfants de la MACO. Ce don a une valeur de plus de 16 millions de FCFA en kits de dignité, vivres et non vivres.

Une vue du don

A travers ce geste, ces donateurs veulent contribuer à leur manière à la protection et à la promotion des droits de l’enfant au Burkina Faso. Pour madame la Ministre en charge de la femme, ces femmes et enfants vivant en milieu carcéral, se caractérisent par des vulnérabilités et des besoins spécifiques. Pour elle, incarcérés ou non, ils doivent pouvoir jouir de leurs droits fondamentaux  qui  impliquent que des mesures soient prises afin de leur permettre de vivre dignement.

Ella a aussi ajouté que les besoins spécifiques des femmes détenues doivent être abordés de manière appropriée. Il importe en particulier qu’elles aient « facilement accès à des installations sanitaires, à des salles d’eau et qu’elles disposent de quantités suffisantes d’artistes d’hygiène de base».

Les autorités lors de la cérémonie

Appréciant le geste de ces donateurs à sa juste valeur, le directeur général de la MACO, Claude Ouédraogo a traduit au nom de ces détenus, sa reconnaissance et ses remerciements à ses hôtes du jour. « Nous promettons que ces vivres et autres seront utilisés en bon échéances. Et la répartition se fera dans tous les maisons d’arrêt de ce pays » a-t-il souligné.

Cette activité se tient en marge de la journée de l’enfant qui est commémorée tous les 19 juin et a été célébré le 28 juin passé au Burkina Faso dans la ville de Kaya. A la fin de cette cérémonie, un match de football est organisé entre les enfants détenus à la MACO et ceux du centre d’encadrement de l’enfant.

                                                               Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !