Lutte contre le cancer : Ouagadougou abritera une rencontre des premières dames

339

La première dame, Sika Kaboré a animé une conférence de presse ce 25 juillet. Il s’est agi d’informer les journalistes sur la tenue dans la capitale burkinabè d’un séminaire régional de haut niveau sur la promotion de la sensibilisation à la lutte contre le cancer et les programmes de plaidoyer dans les États membres africains de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI).

Les 1er et 2 août prochain, les premières dames des pays membres du groupe africain de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) séjourneront à Ouagadougou. Elles prendront part au séminaire de haut niveau sur la promotion de la sensibilisation à la lutte contre le cancer et les programmes de plaidoyer. C’est la principale information que Sika Kaboré a donné aux journalistes au cours de cette conférence de presse.

Cette rencontre se veut, a précisé l’épouse du chef de l’État un prolongement de l’engagement pris par les premières dames en avril 2016 à Istanbul, en marge du 13ème sommet de l’OCI. Un engagement selon lequel, les époux des présidents se sont fixées comme objectif de participer à la promotion des programmes de sensibilisation au cancer dans leurs pays respectifs.

« Elles se sont également engagées à donner la priorité à la prévention et au contrôle du cancer dans les programmes de santé, au niveau national et international, à la faveur d’une approche multi-sectorielle », a indiqué Sika Kaboré.

Au cours de ces 48 heures de rencontre que feront exactement ces premières dames ?

 Pendant ces 48h, les premières dames vont passer en revues l’état des lieux du fardeau croissant du cancer, identifier les voies et moyens par lesquels elles peuvent renforcer leur rôle de leadership pour lutter efficacement contre le cancer et sauver des vies dans le cadre des politiques sanitaires de leur pays respectifs.

Aussi, les premières dames auront pour tâches d’informer sur les opportunités et les meilleures pratiques dans la recherche de financement auprès de la BID et d’autres potentiels bailleurs de fonds, de partager les meilleures pratiques régionales et promouvoir des mécanismes de coordination régionale en matière de registre de cancer, de planification et de mise en œuvre du contrôle du cancer afin de renforcer les systèmes de santé

Au cours de cette rencontre, ces femmes vont discuter des moyens d’élargir l’accès à la prévention, au diagnostic, au traitement et aux soins du cancer.

Sont attendues à ce séminaire, les premières dames du Bénin, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, de la Gambie, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Mozambique, du Niger, du Nigeria, du Sénégal, de la Sierra Léone, du Tchad, du Togo et de l’Ouaganda. La première dame du Soudan participera à l’évènement comme invitée spéciale du Burkina Faso au regard de son expérience et son engagement dans la lutte contre le cancer.

                                                                                                                      Issa KARAMBIRI

                                                                                                                 Aminata GANSONRE

Publicités

Laissez votre commentaire ici !