Les consommateurs sont de plus en plus concernés par la composition de leurs produits cosmétiques. La Slow Cosmétique a joué un rôle important dans la sensibilisation du public à la chose. Oui mais voilà, pour les lubrifiants qui sont pourtant un produit qu’on applique sur l’intimité, on n’a pas accès aux ingrédients. On ne peut donc que douter. Une solution cependant serait d’adopter un lubrifiant naturel ou bio. Ou de le faire soi-même !

Le miel : Mon 1er choix en terme de lubrifiant bio !

Les lubrifiants faits maison

Les lubrifiants faits maison

Le miel est connu pour ses propriétés culinaires et cicatrisantes, mais en plus, c’est le meilleur lubrifiant ! Naturel, sucré, il permettra de faire des cunnilingus et fellation sucrés. Pas d’effet secondaire connu. Mélangé au beurre de karité, il promet une lubrification douce sur une longue durée.

L’huile végétale

Dans votre cuisine, vous avez forcément de l’huile végétale prévue pour cuisiner.De l’huile d’arachide, de colza, de tournesol, d’olive, etc. Cette huile peut servir de lubrifiant intime.Le gras (comme avec le beurre de karité) empêche une évaporation donc permettent une lubrification longue durée. Mais comme inconvénient, on peut citer le coté très fluide qui coule et tache. En plus il ne fait pas ménage avec le préservatif. Attention !

La recette miracle

– deux verres d’eau- deux cuillers à café de graines de lin

– 20 minutes de votre temps

Mettez les graines de lin dans l’eau bouillante, attendez que l’eau ait réduit de moitié (ce sont les 20 minutes en question) puis virez les graines et gardez ce qui reste du liquide. Laissez-le refroidir, mettez dans un joli récipient en forme de cœur. Au frigo, vous le garderez quelques jours. Comme il s’agit de lubrifiant à base d’eau, vous pouvez l’utiliser avec vos sextoys et préservatifs. Et selon la spécialiste, tout ça se met parfaitement dans les cheveux pour leur donner du brillant…

Et les lubrifiants naturels

Les lubrifiants faits maison

C’est bien d’utiliser des lubrifiants faits maison, mais n’oublions pas les lubrifiant naturels. Ils ont l’avantage d’être disponibles tout de suite, gratuitement et totalement inoffensifs, puisqu’il s’agit de vos fluides.

La lubrification vaginale naturelle

Le meilleur lubrifiant pour une pénétration sexuelle vaginale, c’est la transsudation vaginale (ou la mouille). Il s’agit d’un liquide ressemblant à l’eau qui sort par les pores du vagin, un peu comme la transpiration pour la peau. Il ne s’agit donc pas de glandes qui déverseraient leurs secrétions. Pour faire « mouiller le vagin », il faut du désir et de l’excitation sexuelle chez la femme. Alors chouchou, si je n’ai pas de lubrifiant sous la main, il faut donc me donner du désir et prendre le temps de faire monter mon excitation. Je te promets, tu glisseras comme dans du beurre.

Enfin, le fluide utile, c’est la salive

Glissante, juste ce qu’il faut, la salive est un des meilleurs lubrifiants. Et en plus, elle est toujours disponible et gratuite. La précaution à prendre, c’est d’utiliser la salive de la personne qui sera à son contact.Par exemple, lors d’une pénétration avec préservatif, on peut mettre un peu de salive masculine sur le pénis avant d’enfiler le préservatif, et un peu de salive féminine sur le préservatif. De cette manière, on ne se transmet que ses propres microbes ! Et ceux qui aiment toutes les caresses sexuelles savent aussi qu’avec un peu de salive, c’est plus voluptueux, les sensations sont meilleures, que ce soit des caresses sur le pénis ou sur le sexe féminin !

Attention cependant, il faut savoir que la salive peut transmettre le virus de l’herpès (de la bouche à la zone sexuelle, même chez une même personne)…

Source: AYANA

Laissez votre commentaire ici !