Vous voulez porter une jupe plissée et pourtant vous avez la trentaine passée, ça ne sera pas simple mais pas chose impossible. Appliquez ainsi notre mode d’emploi pour adopter la tendance avec beaucoup d’assurance.

vous avez beaucoup hésité avant d’investir dans des jupes plissées et de vraiment vous y lancer. Plus modernes, plus colorées, elles avaient certes, tout pour nous plaire. Seulement voilà, une fois sur nous, l’assumer en public devenait moins évidente, surtout pour les plus jeunes et plus fines. Depuis, on a trouvé le mode d’emploi pour la porter sans se tromper.

La taille de la jupe plissée, une question de gout

On l’aura compris, la porter nous renvoi à l’allure de l’uniforme scolaire ou plutôt à l’ancienne époque. Au dessus du genou, la jupe plissée donnera forcément des airs de lycéenne, plutôt mal vue lorsqu’on a dépassé le quart de siècle. Même remarque pour la version XXL qui rase le sol, bien trop  de bohème et difficile à maitriser pour être appréhendé en zone urbaine. On se résout donc à accepter la longueur genou récemment tendant et attirant de nouveau ses conquêtes.

Le physique de celui qui la porte a son rôle également

A moins d’avoir le physique d’un mannequin de renom, on portera sa jupe plissée en étant légèrement perchée. A moins, de porter des bottines montantes qui enveloppent la cheville et nous rallonge la taille  de quelques centimètres. Des motardes ou des rangers peuvent aussi faire l’affaire et apporter un twist rock des plus en vogue. Quant aux filles pouvant se vanter d’avoir les jambes élancées, elles pourront narguer les autres en enfilant des sneakers de leurs choix, retirant à la jupe plissée toute filiation néo-bourgeoise.

Laissez votre commentaire ici !