Pour la défense des droits de la femme, OXFAM s’engage à travers le projet voix et leadership féminin

 

Oxfam Burkina  a organisé à Ouagadougou du 05 au 07 juillet 2022, un atelier de formation au profit des organisations de défense des droits de la femme ( ODDF). Il s’est agit de présenter aux organisations partenaires, le projet voix et leadership féminin.

 

Selon Mme Clarisse Yaméogo, coordinatrice projet Voix et Leadership des Femmes (VLF), ce projet consiste à défendre et promouvoir les droits des femmes. L’objectif est de renforcer les capacités des organisations  qui connaissent beaucoup de difficultés dans ce domaine.

Lire aussi : Les organisations de défense des droits de la femme, à l’école du co-développement 

 Ce programme comprend trois mécanismes de financements. Le fond pluriannuel s’adresse aux organisations dites émergentes dont 15 ont bénéficié de ce fond avec un programme étendu sur trois ans.

Il y a également le fond d’innovation  qui veut tester toutes les approches innovatrices dans  les questions  de défense des droits des femmes. A ce niveau, 10 organisations vont développer des projets assez innovants .

Le troisième, un fond réactif est un appui ponctuel assez court sur deux mois pour accompagner les initiatives qui sont en lien avec l’actualité mais,  toujours dans les questions des droits de la femme.

Mme Clarisse Yaméogo, Coordonnatrice du projet Voix et Leadership des Femmes

«  Pour ce faire, les organisations sont invitées a proposer des projets sur deux mois pour faire du plaidoyer, faire entendre une  cause et défendre  le droit en lien avec les femmes», a clarifié Mme Yaméogo.  L’objectif de cet atelier est de mettre en place des groupes de co-développement et de voir toutes ces structures en parfaite harmonie, se mettre en synergie et défendre des causes bien précises.

 

 Ainsi, deux thématiques ont été  identifiées, la participation politique des femmes  et les violences faites aux femmes et aux filles. Ces groupes de co-développement ont travaillé ensemble et défini des stratégies qui permettront de lancer le processus d’élaboration du guide de stratégies d’influences et  de plaidoyer pour les deux thématiques.

Mme Ouédraogo Bibata

Mme Ouédraogo Bibata, présidente de l’association féminine pour le développement du Burkina Faso, porte-parole de participants a remercié Oxfam Burkina qui leur a permis de se retrouver dans un cadre professionnel trois jours durant, pour réfléchir ensemble. 

La présidente a également  remercié les différents ministères venus les soutenir et partager leurs  expériences avec eux ainsi que toutes les personnes qui ont contribué de quelle que ce soit, à ce que ce séminaire soit une réussite.

 

« Nous sommes prêts à répondre à vos invitations pour renforcer davantage nos capacités », a-t-elle rassuré. Elle a par ailleurs invité tous les participants à mettre en pratique toutes les connaissances qu’ils ont acquises, au sein de leurs structures pour qu’à l’avenir, les droits des femmes soient effectivement promus dans tout le pays.

 

Françoise Tougry

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !