« L’exil de l’amour », le premier Roman de Assétou Maïga vient de paraître

110

Un nouveau roman burkinabè vient de paraitre sur le marché, intitulé « l’exil de l’amour », Windyam Assétou MAIGA aborde dans son ouvrage les thématiques de l’amour, de l’école et ses contraintes, de l’instabilité des couples et la maltraitance des enfants. Ledit roman a été dédicacé ce vendredi 7 mars 2019 au Centre national de Presse Norbert Zongo en présence des hommes de média, des membres de sa famille et de nombreux élèves.

L’exil de l’amour, c’est le tout premier chef d’œuvre de Windyam Assétou MAIGA. Sa passion pour la lecture l’a conduite dans l’univers des écrivains. Son roman relate l’histoire d’une petite fille de huit ans qui s’acharne auprès de sa grand-mère pour avoir l’explication de deux tombes qu’elle a vues en revenant de l’école. La grand-mère  lui dira que ces tombes sont celles de deux enfants naturellement prédestinés à être ensemble mais que tout tendait à séparer et dont le parcours sera marqué par de nombreuses péripéties. Ces derniers vont décider de s’exiler pour pouvoir vivre leur amour comme ils l’entendent.

A en croire l’auteur du livre, ce roman est la résultante d’une part de sa passion pour l’écriture et d’autre part la traduction d’un  hommage qu’elle rend à sa grand-mère : « J’ai écrit ce livre pour d’abord  rendre un hommage mérité à ma grand-mère, celle avec qui j’ai vécu et qui m’a beaucoup aimé et qui malheureusement n’est plus de ce monde. J’ai également écris ce livre parce que moi-même j’aime écrire et c’est une façon pour moi aussi de m’épanouir, ça fait partie de mes loisirs. Je veux aussi qu’on me lise comme on lit les autres écrivains, j’ai envi qu’un jour les enfants exposent sur l’exil de l’amour, cela me fera beaucoup plaisir ».

Au cours de la cérémonie de dédicace de l’ouvrage, le présentateur du roman Abel NADIE a apprécié l’œuvre et a salué l’effort de l’auteur dans la rédaction du livre. « C’est un ouvrage que j’ai lu et j’ai aimé, cet ouvrage embrasse beaucoup de sujets. L’auteur a fait beaucoup d‘efforts pour l’écriture, la solidité et la qualité de la narration, la description de la grand-mère, des tombes, etc  »

L’auteur du roman a invité les élèves du Lycée Bambata à la dédicace de son livre. A l’issue de la cérémonie, Assétou MAIGA a exhorté les élèves à beaucoup lire pour relever leur niveau de connaissance. D’un total de 46 pages, ce roman est désormais disponible au prix de 2500F CFA.

1 COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire ici !