Tous les pédo-psychiatres sont formels : la rentrée des classes ne doit surtout pas devenir un sujet de prédilection ou de pression qui parasite la fin des vacances. Mais après deux mois de villégiature, reprendre de bonnes habitudes et se réadapter aux us et coutumes du système scolaire n’est pas simple. 


Voici cinq conseils à adopter avant le jour J de la reprise, afin d’appréhender en toute quiétude ce moment si particulier pour les enfants et les parents.

Retrouvez le rythme scolaire

Pendant les vacances, on fait davantage montre de laxisme que pendant la période scolaire, notamment en ce qui concerne les heures du coucher. Mais il faut néanmoins garder un œil alerte sur le sommeil des enfants car pendant la période scolaire, un écolier fatigué n’est pas concentré.

Selon Alain Sotto, psychopédagogue et neuropédagogue, « l’idéal consiste à reprendre le rythme de l’école environ une semaine avant le jour J. L’horloge interne a ainsi le temps de se réhabituer petit à petit. Ne vous inquiétez pas si votre enfant a du mal à trouver son sommeil au début. Au fil des jours, tout rentrera dans l’ordre. »

D’après l’institut Sommeil Santé, un enfant en primaire a besoin de 11 heures de sommeil par nuit, 10 h pour le secondaire, et 9 h pour les lycéens.

Avancez l’heure du dîner

En vacances, vous vous couchez plus tard, mais aussi vous avez pris l’habitude de dîner plus tard, en famille et/ou entre amis. Petit à petit, avancez l’heure du repas, afin d’être synchrone avec celle du coucher pour la rentrée scolaire.

Par ailleurs, programmez le réveil même si vos enfants sont encore en vacances. Pour éviter qu’ils ne se rendorment, prévoyez diverses activités dans la journée pour les familiariser avec le rythme scolaire.

Privilégiez les activités calmes avant le coucher

Une semaine avant la rentrée, mieux vaut limiter, voire proscrire les jeux vidéo et autres tablettes après le repas du soir. Dans tous les cas, c’est aux parents de mettre des limites.

Le Pr Georges Brousse, psychiatre, nous rappelle la règle des 3/6/9/12 : « Pas d’écran avant 3 ans, pas de jeux vidéo avant 6 ans, pas d’internet avant 9 ans et pas de réseaux sociaux avant 12 ans. Une règle arbitraire mais qui correspond aux grandes étapes de la vie d’un enfant,de l’entrée en maternelle à l’intégration du collège. »

Pour les plus petits, n’oubliez pas le rituel du coucher : histoire, musique douce, câlin… Ne vous éternisez pas mais respectez ce besoin. Il permet en effet à l’enfant de faire la transition entre une journée bien remplie et le retour au calme. Quoi qu’il en soit, restez ferme sur l’heure du dodo. Enfants et adultes n’ont pas le même rythme, ni les mêmes besoins. Passé 21 heures, tout le petit monde doit avoir rejoint les bras de Morphée.

Fixez de nouvelles règles

Pendant les vacances, les enfants ont fait un pas de plus vers l’autonomie. S’ils ont été en colonie, ils ont fait de nombreuses découvertes, a fortiori celle de l’indépendance. Il faut profiter de cet élan positif et plein d’énergie pour les inscrire au sport dès que l’âge le permet (n’oubliez jamais que l’activité physique joue un rôle positif sur la qualité du sommeil) mais aussi et surtout pour fixer de nouvelles règles dans la maison.

Dire que désormais chacun range sa chambre et s’occupe de ses affaires n’a jamais fait de mal à quiconque. S’ils ont été au centre aéré ou au centre de loisirs, s’ils ont mangé de tout pendant le déjeuner à la cantine, pourquoi ne pas tirer profit de ces expériences pour revoir votre organisation. Par exemple, demandez à vos enfants de préparer le repas, de l’entrée au dessert, un soir par mois. En les impliquant, vous verrez, les vilaines grimaces devant les légumes ou la soupe ne seront plus qu’un lointain souvenir.

Organisez un grand rangement en famille

Pour repartir du bon pied, il est nécessaire d’avoir les idées claires. Profitez-en pour faire le vide. Chambres des enfants, tiroirs de la maison, bureau… Débarrassez-vous du superflu accumulé tout au long de l’année (papiers, pubs …) et faites du tri.

Mettez vos enfants à contribution en leur demandant de s’occuper de leur chambre, et aménagez avec eux un petit coin bureau (nouvel aménagement, nouvelle déco…). Les psys sont formels, l’ordre et le rangement permettent aux enfants (et aux adultes !) de repartir sur de bonnes bases.

Jean-Luc Aubert, psychologue, confie à LCI.fr qu’une des grandes solutions reste la préparation d’un planning pour votre enfant : « Certes, il ne sait pas encore lire, mais lui montrer la journée de demain lui permettra de mieux comprendre la situation en découpant les heures. Expliquez-lui le programme du lendemain en insistant bien sur le fait que vous serez là dès que la journée sera terminée. C’est très important et rassurant de se repérer dans le temps. »

 

Laissez votre commentaire ici !