«Les seconds tours du BEPC et du BAC ne sont pas supprimés», Pr Stanislas Ouaro

60

Les Ministres de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur ont co_animés un point de presse ce jeudi 18 mars 2021 à Ouagadougou. Les échanges ont portés sur la réforme des examens et concours.

Le ministère de l’éducation nationale est désormais chargé de l’organisation de l’examen du baccalauréat. «Dans son programme de société, le
Président du Faso, a annoncé l’arrimage du Baccalauréat comme
diplôme terminal du secondaire au Ministère en charge de l’Éducation
nationale conformément aux directives communautaires qui font de la
licence le premier diplôme universitaire», indique le Pr Stanislas Ouaro. Selon lui, Cet engagement qui rencontre la recommandation des États généraux
de 1994 est d’actualité et les arguments pour une organisation du
Baccalauréat par le MENAPLN sont nombreux. Si l’on en croit le Ministre de l’éducation nationale, il s’agit donc d’une reforme purement administrative.

Abordant la reforme sur le BAC, le Ministre de l’enseignement supérieur a souligné qu’au niveau de l’espace UEMOA, le Mali, le Bénin et la Côte d’ivoire
présentent déjà un modèle d’organisation du Baccalauréat entièrement
assuré par le ministère en charge de l’enseignement secondaire. «Je
tiens à relever que notre pays va s’aligner sur les critères de l’UEMOA
par rapport à l’harmonisation des curricula du BAC, l’organisation des
épreuves, le choix des sujets, les dispositifs des rattrapages et des
repêchages des candidats, les séries et les filières ainsi que le cadre
de prise de décisions», explique le Pr Alkassoum Maiga. Il poursuit son propos en disant que le Burkina va prendre des dispositions pour
s’aligner sur ces critères de l’UEMOA afin d’être dans les normes

Pour la session de 2021, le Pr Ouaro précise que le
Baccalauréat sera organisé par le ministère en charge de
l’enseignement supérieur.

 

Concernant les épreuves du BEPC, des innovations sont à noter. Il s’agit entre autres: de l’organisation de l’examen par les directions provinciales en lieu et
place des directions régionales ainsi que  de la suppression des 2 sujets au choix pour un sujet unique en
Histoire-Géographie et en Sciences de la Vie et de la Terre. Il y’a également l’institution d’une commission d’EPS en lieu et place de jurys pour
l’administration des épreuves d’Education physique et sportive. Désormais, la dispense aux épreuves physiques et sportives est
accordée par décision du directeur provincial sur demande formulée
par le candidat à laquelle est joint le certificat médical délivré par les
services compétents.

« Je saisis également cette occasion pour rassurer l’ensemble de la
communauté éducative que les 2nd tours des examens du BEPC et du
BAC ne sont pas supprimés contrairement à une certaine rumeur qui
circule», a fait savoir le Ministre de l’éducation nationale.

 

 

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !