« Les Mariannes », le podcast qui traite de la politique au féminin

107

Le podcast « Les Mariannes » a été créé pour motiver les femmes à prendre d’assaut le milieu politique. Lancé en avril 2021, il vise à mettre en avant le parcours et l’engagement politique des femmes.

Transformer son indignation en action positive. Ce mantra est le message central du podcast Les Mariannes. Porté par Laurie Théron, il propose une immersion auditive dans le paysage de l’activisme et de la politique au féminin.

« Au fil des épisodes, vous serez, je l’espère, revigorées par l’audace, la détermination, la colère et la force de mes invitées » clame Laurie Théron au début de chaque épisode d’environ 40 minutes.

Cette féministe passionnée de podcasts est collaboratrice parlementaire au Sénat depuis cinq ans ; le premier confinement l’a convaincue de partir, micro à la main, à la rencontre de femmes élues, d’activistes ou de cheffes de projet à impact positif. Apartisan, Les Mariannes porte un objectif bien précis :

« Encourager d’autres femmes à prendre leur place dans tous les espaces de la vie publique. »

À travers ce podcast, elle souhaite « faire émerger de nouveaux role models et décortiquer les codes du milieu politique » pour inspirer ses auditrices.

Le projet audio met la sororité à l’honneur, et chaque invitée est amenée à partager son expérience face au patriarcat en politique. Dans le deuxième épisode, Laurie Théron a par exemple accueilli Pauline Rapilly-Ferniot, conseillère municipale EELV à Boulogne-Billancourt. L’élue de 25 ans avait fait parler d’elle car elle avait été interrompue par l’édile de la ville, qui a coupé son micro en plein conseil municipal, alors qu’elle dénonçait des agissements sexistes.

Rendez-vous en 2022

Pour l’instant, Laurie Théron n’a pas eu de retour de la part d’hommes politiques sur son projet.

« L’audience est surtout féminine et a entre 25 et 35 ans. Il y a des femmes politiques ou membres d’associations, curieuses des expériences et conseils partagés, mais aussi des femmes qui s’interrogent, qui aimeraient se lancer en politique. »

La fondatrice des Mariannes profite de l’été pour préparer de nouveaux épisodes, dont un sera consacré au cyberharcèlement — « c’est un phénomène qui touche beaucoup de femmes élues ou engagées et l’idée serait de transmettre des ressources pour réagir face à cela », explique Laurie Théron.

Source: madmoizelle

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !