Les lauréates du prix de la meilleure plateforme d’innovation niébé de l’espace CEDEAO chez Sika Kaboré

162

 

L’Union provinciale féminine Namanegbzanga (UPFN), du Bam est la lauréate de la meilleure plateforme d’innovation niébé de l’espace CEDEAO. Elle a obtenu le prix, d’une valeur de 5 millions 970 mille F CFA qui lui a été décerné le 19 novembre 2015 à Dakar (Sénégal) par le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricole (CORAF), en plus d’un trophée et d’une attestation.

La présidente de l’union, Awa Ouédraogo a présenté ce prix à l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré, le 11 juillet 2016 à Ouagadougou. Des 11 filières agricoles prioritaires, le Burkina Faso a choisi de développer la filière niébé, en raison de ses énormes potentialités.

Pour Mme Kaboré, l’UPFN-Bam a satisfait tous les critères de la compétition, parmi une cinquantaine de plateformes d’innovations de 13 pays de la CEDEAO qui se sont présentées.

Ces critères se sont focalisées entre autres, sur l’amélioration qualitative et quantitative de la production à travers la promotion des variétés, la conquête des marchés au niveau national et sous régional, l’acquisition et de l’utilisation de technologies et équipements de production et de transformation adéquates et surtout les actions de plaidoyer des chefs coutumiers dans les villages, ayant facilité l’accès des femmes aux terres cultivables.

« L’union a franchi toutes ces étapes et a remporté ce prix qui honore notre pays. Je souhaite que cet exemple puisse être suivi par les autres associations des femmes agricoles du Burkina », s’est-elle réjouie.

Les résultats de cette plateforme ont permis à l’union d’engranger un chiffre d’affaires de 120 millions de F CFA grâce à une production de 463 tonnes de niébé en 2014. La coordonnatrice adjointe du Programme de productivités agricoles en Afrique de l’Ouest Burkina (PPAAO/WAAPP), Dr Séraphine Sawadogo a pour sa part indiqué que l’engagement et la pleine implication des femmes dans la mise en œuvre des activités, la gouvernance et la gestion ont fait de la plateforme d’innovation, un modèle d’inspiration de la sous-région.

Elle a précisé que le Burkina Faso a transmis trois dossiers de participation au compte des plateformes du niébé, du lait et du maïs et c’est celle du niébé a été retenue. La présidente de l’union, madame Ouédraogo a exprimé toute sa satisfaction envers les partenaires financiers et a noté que ce prix est une invite pour les femmes à persévérer davantage dans leurs activités et à promouvoir le secteur.

L’option de construire avec ce montant, un magasin dont la pose de la 1ère pierre a eu lieu en avril dernier à Kongoussi dans le Bam, comme l’a affirmé Sika Kaboré, va renforcer davantage les capacités infrastructurelles de l’union.

Elle a félicité et encouragé les femmes de l’UPFN-Bam à travers un don de 1,5 tonnes d’engrais, 50 kg de semences de niébé, deux charrues CH9, deux butteurs, cinq pulvérisateurs et 25 litres de produits de traitement d’une valeur d’un million 200 mille F CFA.

Laissez votre commentaire ici !