Les femmes de Nagrin mobilisées pour rendre leur cadre de vie propre

57

Les femmes de Nagrin ont pris d’assaut le CSPS, la mairie,  la mosquée et une clinique de la place ce vendredi  15 mars 2019 à 5H du matin pour rendre propre ces endroits. Initié par la coordonnatrice des femmes de ce secteur, ces femmes vont abandonner leur sommeil pendant  72h  pour faire de la propriété leur quotidien dans les 4 secteurs environnant à savoir les secteurs 30, 31, 32, et 33.

Il était déjà 5h30 du matin quand nous nous sommes  retrouvées au CSPS de Nagrin premier site ciblé par les femmes pour commercer le nettoyable.  Là se trouvait déjà plus de 350 femmes munies de leur râteau, pèle, balaie et autre accessoires de nettoyage. Motivées et œuvrant dans  un même esprit, elles sont sorties pour rendre leur cadre populaire propre.

« Nous sommes sorties pour enlever les sachets et autres déchets qui trainent dans nos lieux public. Cela pourra diminuer un tant soit peu les maladies. Parce qu’ il  revient à nous femmes de prendre soin des cadres publics pour plus de propreté. Nous sommes des mères de familles et nous devrons mettre tout en œuvres pour diminuer  les maladies. Si quelqu’un est malade dans une cours c’est la femme de la maison qui souffre le plus.  Dans un lieu où règne la propreté les risques de maladies sont réduits », a déclaré Awa Sawadogo, coordonnatrice des femmes de l’association de Nagrin .

 Elles ont ciblés  les lieux les plus populaire à savoir le CSPS de Nagrin, la mairie de Nagrin, la mosquée et une clinique de la place pour que cette œuvre ait un sens propre du terme.

« Nous sommes contente de cette mobilisation des femmes. Nous le faisons pour nous même et aussi pour rendre notre ville propre surtout en temps de chaleur. Nous avons l’habitude de le faire et nous allons toujours continuer dans la mesure où ça nous arrange et nous évite beaucoup de chose. Nous invitons toutes les femmes des différentes communes à œuvrer dans le même sens, qu’elles se lèvent et qu’on se mettent ensemble main dans main pour bâtir le Burkina Faso et lui donner son identité d’une ville propre.

Pour Olga Kabore, chef de service citoyenne de la mairie de Nagrin, c’est une très bonne œuvre que les femmes ont fait ce matin. .

. Ce

« Ces  femmes sont  à féliciter car elle ont laissé leur sommeil depuis 5h du matin et elles sont là pour braver le soleil et la poussière pour nous donner un cadre de vie encore plus propre donc on ne peut  qu’être très fière d’elles », a t-elle ajouté.

Au moment où nous quittons les lieux vers 9h30, tous les quatre sites du jour ciblés étaient bien propre et les femmes s’apprêtaient à vaquer à leur préoccupation.

                                              Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !