Les Étincelles de Ouagadougou remportent la coupe du Faso dames

168

L’équipe féminine des Étincelles a remporté samedi au stade Wobi de Bobo-Dioulasso, la 4e édition de la coupe du Faso dame, la première de son histoire, en battant les Colombes de l’US force armées par la plus petite des marges, dans une finale âprement disputée (1-0). Tous les pronostics plaidaient en faveur des Colombes de l’USFA, tant cette équipe domine le football féminin au Burkina Faso. Elles ont croisé une équipe des Étincelles déterminée et tactiquement disciplinée sur l’aire de jeu.

Très accrocheuse, les filles de Pascal Sawadogo n’ont laissé aucun espace de jeu à l’équipe militaire. Les Étincelles se sont même offert les meilleures occasions de buts de la partie. Adèle Kaboré rentré en drible dans la surface de réparation a obligé Viviane Zongo à repousser le ballon de la main, provoquant un penalty (40e).

Sara Ilboudo ne tremble pas et ouvre le score d’une frappe imparable. Le jeu s’anime et la défense militaire est acculée d’assauts. Les Étincelles qui avaient perdu à deux reprises face à cette même équipe au championnat tiennent bien leur revanche.

« Nous avions l’habitude d’encaisser dans les 10 premières minutes à chaque fois qu’on croise l’USFA. Cette fois on a mis un système en place où nous n’avions qu’une seule attaquante en pointe juste pour contenir les Colombes et agir au bon moment. Cela a marché et je dis bravo aux filles », a analysé le coach des Etincelles Pascal Sawadogo.

A une journée de la fin du championnat de première division où les Colombes de l’USFA sont en tête à trois longueurs des Étincelles, le suspense resurgi pour créer la pression sur les épaules de l’équipe militaire.

Les Étincelles remportent pour la première fois de leur histoire le trophée, la somme de 1,5 millions de FCFA et les médailles d’or, laissant la médaille d’argent et 1 million de FCFA à l’USFA. Elles succèdent l’US Ouagadougou, vainqueur l’année dernière. La finale au niveau des hommes se disputera cet après-midi au stade Sangoulé Lamizana de Bobo.

« Toutes les équipes ont bien joué mais il fallait un vainqueur. Félicitation aux Étincelles et à l’USFA qui n’a pas démérité. De toutes les façons c’est la femme qui a gagné », s’est exprimé l’épouse du président l’Assemblée nationale qui a représenté la première dame pour présider cette finale.

C’est la première fois qu’une finale de coupe du Faso se joue le 27 mai. La fédération burkinabè de football s’est justifiée que cela répond au respect du calendrier des instances internationales du football.

APA NEWS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here