« L’enfant qui est chaque fois devant la télévision devient un partisan du moindre effort » , Boukari Pamtaba, Psychologue

 

Pendant les vacances, les enfants passent la majeure  partie de leur temps devant les écrans de télévision au point de devenir une  drogue . Une dépendance qui   inquiète  les spécialistes de la petite enfance. Dans cet entretien, le président de l’association burkinabé d’accompagnement psychologique et d’aides à l’enfance, Boukari Pamtaba aborde  avec une équipe de Queenmafa.net, les effets pervers de cette dépendance sur le développement social de l’enfant.

                                                                           Pendant les vacances les enfants restent de nombreuses heures devant la télévision. Quelles peuvent être les conséquences ?

 

 La présence de l’écran vient dévier la relation que l’enfant porte à autrui. L’affection conjointe qu’il a envers l’autre se détourne vers l’écran qui est un élément passif. La télévision renforce le reclus social de l’enfant avec son environnement social réel. L’enfant qui est chaque fois devant la télévision devient un partisan de moindre effort. Il n’arrive pas à nouer une relation amicale avec l’autre.

 

 Comment réduire cette dépendance des tous petits face à la télévision ?      

L’homme est un remède pour l’homme. Alors pour réduire cette dépendance des enfants face à la télévision, il faut laisser l’enfant  se faire des amis et lui faire participer aux jeux de groupe entre enfants. Pendant les vacances, l’enfant peut s’adonner à certains jeux de société comme les jeux de carte et de ludo.         

 

A Lire :  « Communiquez régulièrement avec vos enfants !», Dr Boukary Pamtaba, psychologue.  

 

 Y a t-il des activités plus saines pour le développement  de l’enfant  que vous préconisez ?  

Je pense qu’il faut laisser l’enfant créer lui-même ses propres jeux. Il peut utiliser les boîtes de sardines et faire de petits objets comme les voiturettes. L’enfant peut mener les jeux en groupe comme la construction des maisonnettes dans le sable. Aussi, les conflits ou bagarres entre enfants sont positifs car cela permet de forger l’enfant à affronter certaines difficultés de la vie.  

 

Adama Hébié

Abdoulaye Ouédraogo

Stagiaires

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !