Le vin: un remède pour le coeur?

113
*****

En buvant un ou deux verres de vin par jour, le risque d’affection cardiaque diminuerait de 20 à 30 %, selon une étude publiée en 2000 (1). De plus, l’éthanol contenu dans le vin augmente le « bon cholestérol », et les polyphénols empêchent le « mauvais cholestérol » de pénétrer dans la paroi artérielle. Ces derniers ont, de manière générale, des effets positifs sur plusieurs facteurs de risques de maladies cardiovasculaires.

En buvant un ou deux verres de vin par jour, le risque d’affection cardiaque diminuerait de 20 à 30 %, selon une étude publiée en 2000 (1). De plus, l’éthanol contenu dans le vin augmente le « bon cholestérol », et les polyphénols empêchent le « mauvais cholestérol » de pénétrer dans la paroi artérielle. Ces derniers ont, de manière générale, des effets positifs sur plusieurs facteurs de risques de maladies cardiovasculaires.

Il prévient le diabète de type II

Ce type de diabète se déclare à l’âge adulte et affecte 2,5 millions de personnes en France. Des études ont montré que les buveurs modérés développent moins de diabète de type II (2).

Le vin rouge aide à lutter contre les caries

Selon une étude publiée dans la revue scientifique Journal of Agricultural and Food Chemistry, le vin rouge protégerait des bactéries à l’origine des caries, gingivites ou du déchaussement des dents. Les polyphénols, antioxydants présents dans le raisin, seraient à l’origine de ce phénomène en ralentissant la formation de plaques dentaires.

C’est un antibiotique naturel

D’après une étude de l’université d’État de l’Oregon, le vin serait un antibiotique naturel capable de venir à bout des bactéries E. Coli et Salmonella. L’alcool rend perméable la paroi de la cellule bactérienne, et permet aux acides contenus dans le vin de pénétrer dans la bactérie et de la combattre.Lire la suite

Publicités