Signé le 7 mai dernier par le maire de Ouagadougou, l’arrêté municipal portant règlementation de la circulation et du stationnement des véhicules poids lourds dans la commune de Ouagadougou a fait l’objet d’approbation au cours d’un atelier le jeudi 16 mai 2019 à Ouagadougou.

Protéger les usagers de la route, c’est  l’objectif recherché  à travers l’arrêté municipal portant règlementation de la circulation et du stationnement des véhicules poids lourds dans la commune de Ouagadougou. La mise en application de cet arrêté devrait  permettre de réguler définitivement la circulation des poids lourds dans la capitale Burkinabè et réduire les cas d’accidents.

Avant sa mise en application dudit arrêté, la mairie  a initié une rencontre permettant aux acteurs d’apporter des amendements sur le fond et la forme a afin de réduire les accidents de circulation

A lire aussi:Circulation et sécurité routière à Ouagadougou : une priorité du maire du maire de la ville

Dans cette optique, le maire de Ouagadougou, Pierre Armand Beouindé a invité les acteurs présents à cet atelier  à apporter leur  amendement afin que cet arrêté soit mis en vigueur pour le bonheur des Burkinabè. « Quand on prend une mesure de portée général, il faut qu’elle soit inclusive, il faut que tous les acteurs se sentent concernés dans cette prise de décision. » a-t-il indiqué

Au cours de cet atelier d’approbation de l’arrêté, le maire Armand Beouindé a confié que le transport en commun sera vulgarisé pour amoindrir les accidents de circulation à Ouagadougou. Cette option selon lui  permettra aux parents d’inciter leurs enfants à prendre le bus pour aller à l’école et cela va réduire les accidents de circulation. Le maire a également signifié qu’un accent sera mis sur les infrastructures routières qui vont permettre la fluidité de la circulation.

« Il est prévu des voies dédiées aux bus, les voies à sens unique, et les voies doubles visages à sens unique le matin et l’autre sens pendant l’après-midi »

Il est aussi prévu  une révision du plan de circulation de la ville de Ouagadougou avec des voies dédiées aux bus, les voies à sens unique, et les voies doubles visages à sens unique le matin et l’autre sens pendant l’après-midi. Toutes ces  mesures seront mises en œuvre  d’ici la fin de l’année afin qu’il y ait une fluidité dans la circulation. A conclut le maire.

Le président de l’organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF), Issoufou Maiga, a avoué que l’organisation qu’il pilote marque son adhésion pour ce qui concerne la forme de l’arrêté mais que pour le fond ,des discussions seront menées avec la mairie pour mieux peaufiner les choses. « Nous mèneront des discussions avec la mairie  pour  voir  quels sont les aménagements  qui sont prévus  par la mairie pour l’accompagnement du transport », a indiqué Issoufou Maiga.

A l’issue de cet atelier, les forces de sécurité urbaine notamment la gendarmerie, la police nationale, la police municipale et la douane seront engagés dans la mise en application de l’arrêté d’une manière stricte avec une tolérance zéro.

                                                                                                  Marie Sorgho

Laissez votre commentaire ici !